Addiction : stimulation cérébrale profonde

Actualités

L’addiction provoque un dérèglement dans la transmission entre les neurones qui pourrait être corrigée par la stimulation cérébrale profonde.

Une équipe de chercheur suisse (Hôpital universitaire de Genève et Université de Genève) a reçu le Prix Pfizer de la Recherche 2016 dans le domaine des neurosciences et des maladies du système nerveux. Ce prix récompense des chercheurs qui s’intéressent à l’utilisation de la stimulation cérébrale profonde pour traiter l’addiction.

La stimulation est déjà utilisée pour traiter les symptômes moteurs de la maladie de Parkinson et la dépression. L’addiction provoque un dérèglement dans la transmission entre les neurones qui pourrait être corrigée par la stimulation cérébrale profonde.

Ce protocole pourrait être appliqué à des patients toxicomanes. Les mécanismes cérébraux de l’addiction se distinguent de ceux de la dépendance et ont été étudiés par ces chercheurs suisses.

En partant de cette observation, ces derniers ont réussi à renverser les effets additifs de la cocaïne chez des souris en stimulant une certaine partie du cerveau, grâce à la technique d’optométrie. Lire l’article complet sur letemps.ch