Les aînés ont souvent des problèmes pour gérer leur argent et leurs médicaments

Actualités

Vous êtes-vous déjà demandé quand il serait temps d’aider vos parents à gérer leurs finances ou la liste de médicaments sur ordonnance?




Des chercheurs néerlandais ont constaté que la grande majorité des personnes âgées de plus de 85 ans avaient besoin d’aide pour gérer leurs finances et leurs médicaments.

Cela est également le cas des plus jeunes aînés âgés de 65 à 69 ans, dont un répondant sur 10 avait besoin d’aide pour gérer les médicaments, et près d’un quart d’entre eux avaient besoin d’aide pour gérer l’argent.

Ce pourcentage est probablement plus élevé car les réponses des participants sont autodéclarées.

« L’âge est le facteur de risque le plus important qui contribue au trouble cognitif, qui est un facteur clé dans ces deux problèmes», a ajouté Ellison, un des auteurs de l’étude.

Les chercheurs ont examiné les données d’une étude américaine incluant près de 9 500 participants âgés de 65 ans et plus.

Entre 65 et 69 ans, 10% des personnes âgées ont besoin d’aide pour gérer les médicaments et 23% ont besoin d’aide pour gérer les finances. À 85 ans et plus, ces taux sont passé respectivement à 38% et à 69%.

Ellison a déclaré que le déclin de la mémoire et des aptitudes sensorielles, telles que la vision, conduit les personnes âgées à moins bien gérer leur argent et leurs médicaments.

« La gestion des médicaments est également un gros problème. La personne de plus de 60 ans prend en moyenne cinq médicaments, et après 85 ans, ce nombre grimpe souvent à 10 ».

« Il appartient aux proches, aux amis ou aux médecins gériatres de convaincre les personnes âgées qu’il n’y a pas honte à demander de l’aide », a déclaré un autre chercheur, soulignant qu’il pourrait être utile d’ajouter certains tests aux examens physiques annuels pour évlauer leur capacité à manipuler les chiffres.

Les fournisseurs de soins de santé devraient être conscients que la gestion des médicaments peut poser problème aux personnes âgées. En outre, les médecins devraient savoir que les aînés sont plus enclins à se faire escroquer.

Environ la moitié des aînés ne se rendent peut-être pas compte qu’ils ont des difficultés dans ces domaines, a ajouté Ellison. Donc, il est utile que le médecin puisse vérifier avec un conjoint ou un autre parent s’il y a des problèmes.

Source : Bleijenberg N. et coll. Difficulty Managing Medications and Finances in Older Adults: A 10-year Cohort Study. Journal of the American Geriatrics Society, avril 2017.

A lire aussi

Gestion des finances