Alzheimer: l’Aricept a un effet très modeste sur les formes modérées à sévères

Actualités

Le donépézil (Aricept), déjà utilisé pour le traitement de la maladie d’Alzheimer à un stade peu avancé, aurait aussi une efficacité dans les stades modéré à sévère de la maladie, selon une étude britannique publiée dans le New England Journal of Medicine.

Cette étude indique que le déclin cognitif des patients Alzheimer, au stade modéré ou sévère, était plus faible lorsque ces derniers prenaient du donépézil depuis au moins 3 mois, comparé à ceux qui n’en prenaient pas. L’effet bénéfique du médicament était plus significatif lorsque les symptômes étaient moins marqués au début de l’étude.

Cependant, ces résultats sont à analyser avec prudence pour deux raisons :

1. L’effet bénéfique de l’Aricept est faible.

2. Certains patients dont on soupçonnait de ne pas bien prendre leurs médicaments, ont été exclus de l’étude.




Les auteurs ont déclaré des conflits d’intérêts pour avoir reçu des paiements des compagnies pharmaceutiques (Eisai et Pfizer) qui ont développé l’Aricept.