Anosognosie

Actualités

L’évaluation de l’anosognosie se fait en tenant compte des activités de la vie quotidienne du patient, mais aussi son comportement, son sens du jugement et sa manière de gérer son budget.

Elle est importante pour les personnes souffrant de démence et de maladie d’Alzheimer.

L’évaluation de l’anosognosie se fait à 3 niveaux: par un autoquestionnaire, par l’intermédiaire d’un proche aidant ou par un bilan neuropsychométrique.



Évaluation de l’anosognosie par autoquestionnaire

Le test de dépistage Anosognosia dementia s’intéresse aux fonctions cognitives et comportementales : mémoire, orientation, spatiale et temporelle, compréhension, possibilité d’écrire, de lire et de signer et de communiquer.

Les activités de la vie quotidienne sont également évaluées : gestion du budget, capacité d’effectuer les activités ménagères.

L’évaluation de l’anosognosie par ce test se fait en regardant les troubles psychologiques et comportementaux : dépression, irritabilité et désinhibition.

Il comporte 30 items avec la présence d’une anosognosie si le score est supérieur à 14.

La personne qui informe l’examinateur est généralement un membre de la famille ou un soignant.





Le MMSE anosognosique

Il s’agit d’un texte simple et rapide de sept questions qui correspondent aux sept domaines du MMSE, à savoir: l’orientation temporelle, l’orientation spatiale, la mémoire, le calcul le langage oral, le langage écrit et la praxie constructive. Il utilise un mode de réponse binaire.

L’avantage de cette évaluation est d’obtenir un score une évaluation objective de l’anosognosie qui ne tient pas compte du référent qui peut sous-évaluer ou au contraire exagérer les difficultés du proche.

L’inconvénient de ce test est qu’il n’explore pas les activités de la vie quotidienne, les fonctions exécutives et les troubles du comportement.