L’aspirine serait délétère en prévention d’un AVC

Actualités

Selon une méta-analyse portant sur 9 essais cliniques et 100 000 personnes, la consommation quotidienne d’aspirine à petite dose par des personnes saines entraîne davantage de risque d’AVC, car elle entraînerait un risque accru de 31% de saignements internes.

Rappelons que l’aspirine, qui prévient la formation de caillots sanguins, est prescrit chez les patients souffrant d’une maladie cardiovasculaire, mais également de façon préventive chez les personnes âgées saine (i.e. sans aucune pathologie).

Rappelons que les maladies cardiovasculaires sont un des principaux facteurs de risque d’AVC.

Source : Archives of Internal Medicine, jan 2012.