AVC : une mutation d’un gène identifiée

Actualités

Des chercheurs provenant de plusieurs pays (Angleterre, Etats-Unis, Australie), ont montré qu’une mutation d’un gène (appelé HDAC9) était associée à une augmentation du risque d’AVC d’origine ischémique. Les personnes qui portent les 2 copies du gène (une copie provient de chacun des parents) ont presque un risque multiplié par deux de subir un AVC.

Cette étude a comparé le patrimoine génétique de 10 000 patients qui avaient subi un AVC avec celui de 40 000 individus en bonne santé. Cette mutation du gène HDAC9 se produit sur environ 10% des chromosomes humains. Ce gène HDAC9 est connu pour produire une protéine impliquée dans la formation des tissus musculaires et le développement cardiaque.