Les changements de personnalité : un signe précoce de maladie d’Alzheimer ?

Actualités

Les changements de personnalité et les problèmes de comportement qui accompagnent la maladie d’Alzheimer sont aussi troublants que la perte de mémoire pour les soignants et les personnes vivant avec la maladie.


Des chercheurs se sont demandés si les changements de personnalité qui commencent tôt, lorsque la perte de mémoire devient visible, pourraient aider à prédire la maladie d’Alzheimer à ses débuts.




Une caractéristique clé de la maladie d’Alzheimer est la perte de mémoire et la perte de la capacité de penser et de prendre des décisions.

Ces changements peuvent commencer lentement, au cours d’une phase appelée « déficit cognitif léger » (ou DCL).

Toutes les personnes atteintes de DCL ne développent pas la maladie d’Alzheimer – mais si la perte de mémoire est le principal symptôme de la DCL, et si les gènes de cette personne suggèrent qu’elle est susceptible de développer la maladie d’Alzheimer, le risque peut s’élever jusqu’à 90 %.

Les chercheurs ont recruté des participants sans problème cognitif âgés de 21 ans et plus qui étaient génétiquement plus susceptibles de développer la maladie d’Alzheimer. La période de recrutement a débuté en janvier 1994 et s’est terminée en décembre 2016. Les chercheurs ont également recruté des personnes sans risque génétique de développer la maladie d’Alzheimer pour servir de groupe témoin. Tous les participants ont passé plusieurs tests, y compris des examens médicaux et neurologiques. Ils ont également été examinés pour évaluer leur humeur, ainsi que leur fonction cognitive et physique.

Après analyse des résultats, les chercheurs ont conclu que les changements de personnalité, qui peuvent entraîner des changements dans le comportement, se produisent tôt au cours du développement de la maladie d’Alzheimer.

Les changements de comportement, cependant, peuvent être à peine perceptibles, et peuvent inclure des sautes d’humeur, la dépression et l’anxiété. Ils ont suggéré que d’autres recherches pourraient être nécessaires pour savoir si le diagnostic de ces changements de personnalité précoce pourrait aider les experts à développer des traitements plus précoces, plus sûrs et plus efficaces – ou même des options de prévention – pour les types de problèmes de comportement les plus graves.

Source : R. J. Caselli et coll. Personality Changes During the Transition from Cognitive Health to Mild Cognitive Impairment. Journal of the American Geriatrics Society, 2018.