Chocolat

Nutrition

Il est de plus en admis que le chocolat noir à forte concentration en cacao (au moins 70% de cacao) a des effets positifs sur la mémoire, le coeur, le stress, l’inflammation, l’humeur et le système immunitaire. Ces effets bénéfiques sont dus à sa forte concentration en polyphénols (ou flavonoïdes).


Anastore.com

Efficacité

Mémoire et cognition

Un apport riche en antioxydants provenant du chocolat stimulerait la mémoire chez les seniors, selon une étude publiée dans la revue Nature neuroscience.

Ces antioxydants – appelés polyphénols – faciliteraient la circulation sanguine dans une partie du cerveau impliquée dans la mémoire et l’apprentissage, à savoir l’hippocampe.

Trente-sept volontaires en bonne santé âgés de 50 à 69 ans ont été répartis au hasard entre deux groupes : un groupe qui recevait une supplémentation riche en polyphénols  (900 mg/j contenant 128 mg d’épicatéchine) et un groupe qui recevait une supplémentation  pauvre en polyphénols (10 mg/j) pendant 3 mois.

Pour mesurer l’efficacité des polyphénols du cacao, deux techniques ont été utilisées avant et à la fin de l’étude :

  1. Une IRM fonctionnelle de haute résolution évaluant le flux sanguin dans l’hippocampe ;
  2. un test de mémoire évaluant en particulier la reconnaissance de formes complexes.

Résultats :

Le groupe ayant consommé la plus forte dose de flavanols (900 mg/j) présente :

  1. une amélioration significative du flux sanguin dans l’hippocampe (et plus exactement dans le gyrus denté) ;
  2. une amélioration de 25 % de la reconnaissance des formes complexes.

Sachant qu’il faudrait consommer quotidiennement 300 g de chocolat pour obtenir 900 mg de polyphénols, il est plutôt déconseillé de se précipiter sur les tablettes.

Compte-tenu du faible nombre de participants, ces résultats doivent être confirmés avant d’envisager de commercialiser des suppléments alimentaires riches en polyphénols.

Source: Brickman AM et coll. Enhancing dentate gyrus function with dietary flavanols improves cognition in older adults. Nature Neuroscience, octobre 2014.

Une étude clinique a montré que la consommation de cacao améliore la circulation sanguine chez des personnes âgées de 65 ans et plus et souffrant de troubles cardiovasculaires (hypertension artérielle et/ou diabète).

Ces résultats pourraient améliorer l’état de personnes âgées atteintes d’une réduction de la circulation cérébrale.

Cet effet n’est pas dû aux flavanols – polyphénols ayant des propriétés anti-oxydantes – puisque l’un des deux groupes a bu du cacao ayant une faible teneur en cacao.

L’expérience a consisté à faire boire pendant 30 jours 2 tasses de cacao. Que le cacao soit riche ou non en flavanols, les chercheurs ont constaté une meilleure irrigation du cerveau chez les participants, ce qui se traduit par un meilleur approvisionnement en oxygène et en sucre.

De plus, leur performance, leur performance aux tests cognitifs était meilleure après 30 jours.

Source. Neurovascular coupling, cerebral white matter integrity, and response to cocoa in older people. Neurology. Août 2013. 

Humeur

Il a été démontré que le chocolat diminue les symptômes de la dépression et de l’anxiété et contribue à améliorer les sentiments de calme et de contentement. On pense que les polyphénols et les méthylxanthines jouent un rôle dans les effets d’amélioration du chocolat sur l’humeur. Dans une revue récente portant sur huit études évaluant l’humeur du chocolat, cinq ont rapporté une amélioration de l’humeur [1]. Dans une autre étude, les sujets sains se sentaient plus calmes et satisfaits après avoir consommé tous les jours une boisson chocolatée noire contenant une grande quantité de polyphénols. Par contre, ceux qui buvaient une boisson chocolatée ne contenant pas de polyphénols ne présentaient aucun changement d’humeur. Comparativement au chocolat sans polyphénols, le chocolat riche en polyphénols réduit les symptômes dépressifs et anxieux ainsi que d’autres symptômes chez les personnes atteintes du syndrome de fatigue chronique.

Sources: Nutr Rev. 2013 Oct;71(10):665-81. J Psychopharmacol. 2013 May;27(5):451-8. Nutr J. 2010 Nov 22;9:55.

Accident vasculaire cérébral

Le chocolat augmente la dilatation des vaisseaux sanguins, en favorisant leur élasticité. Cette propriété qui pourrait avoir une répercussion positive chez les sujets à risque d’AVC. C’est en particulier le cas des obèses et des fumeurs, qui ont des vaisseaux plus rigides.  Pour en arriver à cette conclusion, des chercheurs ont donné 100 grammes de chocolat à des sujets puis leur ont demandé de bloquer leur respiration pendant 30 secondes, ce qui provoque une dilatation des vaisseaux. Ils ont observé que la dilatation est plus importante chez les personnes ayant consommé du chocolat, ce qui a pour conséquence d’augmenter le débit du sang dans le cerveau, et ainsi de réduire le risque d’AVC. Ce phénomène n’est pas provoqué par une augmentation du taux de sucres dans le sang, mais probablement par la présence des polyphénols (antioxydants également présents dans les fruits rouges et le thé) dans le cacao. C’est une hypothèse à vérifier car la dilatation est observée aussi bien avec du chocolat noir que du chocolat au lait, alors que ce dernier contient trois fois moins de polyphénols.

Des chercheurs ont recruté plus de 37 000 suédois de 49 à 75 ans et leur ont demandé de remplir un questionnaire sur leurs habitudes alimentaires, et notamment sur la fréquence de consommation de chocolat. Près de 2000 cas d’AVC ont été recensés au bout de 10 ans.

Résultats: les hommes qui ont mangé chaque semaine plus de 63 grammes de chocolat – soit un peu plus d’une demi-tablette – présentent ainsi un risque moindre (-17%) d’AVC, comparés à ceux qui n’en mangeaient pas. Ces effets bénéfiques sont vraisemblablement dus aux polyphénols contenus dans le cacao et qui possèdent des propriétés antioxydantes, anti-coagulantes et anti-inflammatoires. L’association est présente quelque soit le type d’AVC: d’origine ischémique (lorsqu’une artère se bouche) ou hémorragique (lorsqu’un vaisseau sanguin se rompt). Rien ne prouve cependant que le lien constaté soit causal, mentionne le chercheur principal de l’étude.

Précision : 90% du chocolat consommé au cours de cette étude est du chocolat au lait. Le chocolat noir n’aurait donc pas de meilleures vertus. Un seul bémol : le chocolat au lait est plus calorique (plus de sucre) et contient mois de cacao, qui contient beaucoup de polyphénols. Rappelons que la consommation de tabac, l’inactivité et une mauvaise alimentation sont trois facteurs de risque importants d’AVC

Source : Neurology, août 2012.

Maladie de Parkinson

Le chocolat noir réduirait les symptômes de la maladie de Parkinson, grâce à la présence de phényléthylamine dans le cacao.

23 patients ont consommé 50g de chocolat (chocolat blanc sans cacao ou chocolat noir à 85% de cacao) deux fois par jour pendant une semaine. La semaine suivante, ceux qui avaient pris du chocolat blanc ont pris du chocolat noir et inversement.

Les résultats de cette étude allemande ont montré que la consommation de chocolat noir s’accompaganient d’une diminution des symptômes moteurs (tremblements).

La présence d’une molécule appelée phényléthylamine dans le cacao serait responsable de cet effet réducteur, en stimulant la sécrétion de dopamine. La dopamine est également un neurostransmetteur qui fait défaut dans le cerveau des parkinsoniens (ce défaut est à l’origine des troubles moteurs dans la maladie de Parkinson).

Maladie cardiovasculaire

La consommation de chocolat serait «associée» à des risques réduits de maladies cardiovasculaires.

Des chercheurs britanniques ont analysé la consommation de chocolat et la santé cardiovasculaire de 20 951 hommes et femmes en Angleterre. Ces personnes ont été suivies pendant une dizaine d’années.

La santé cardiovasculaire comprend la mesure des taux de cholestérol, la survenue d’accident cardiaque et d’accident vasculaire cérébral (AVC).

Plus la consommation de chocolat est élevée (jusqu’à 100 g par jour), plus le risque de maladie coronarienne et d’AVC est faible. Ainsi ceux qui mangent ente 16 et 99g de chocolat par jour ont un risque réduit (-12%) d’AVC (-23%) et de maladie cardiovasculaire (-14%), par rapport à ceux qui n’en consomment pas.

* Maladie cardiovasculaire = maladie coronarienne + AVC.

Les auteurs suggèrent cependant que cette association soit due à une meilleure hygiène de vie puisque les participants qui mangeaient le plus de chocolat pratiquaient plus de sport et étaient en moyenne plus jeunes et moins gros.

De plus, ceux qui étaient à risque de maladies cardiovasculaires aurait tendance à consommer moins de chocolat afin de suivre un régime alimentaire plus sain.

Source : Kwok CS et alii. Habitual chocolate consumption and risk of cardiovascular disease among healthy men and women, Heart, juin 2015.
 

Calories et leur répartition

  • Pour une tablette de chocolat noir (70% de cacao, 100g)
Calories (kcal) Glucides (%) Lipides (%) Protéines (%)
550 33 42 9

 

Charge glycémique

Pour une tablette de chocolat noir (70% de cacao, 100g) : 7

La charge glycérique est une mesure qui prend en compte la quantité réelle de glucides provenant d’une portion normale. Elle tient aussi compte des autres ingrédients de l’aliment qui pourraient contrecarrer les effets des glucides (par exemple la présence de fibres alimentaires). Ainsi, un aliment qui un index glycémique élevé peut avoir une faible charge glycémique pour une quantité jugée normale. L’inverse est également vrai.

Nulle : aucune charge glycémique
Faible : charge glycémique de 10 ou moins
Modérée : charge glycémique de 11 à 19
Forte : charge glycémique de 20 et plus

 

Valeur nutritive

Chocolat noir (70% de cacao, 100g) Quantité % valeur quotidienne
Lipides 42 g  70
Saturés 30 g 100
Trans  –
Poly-insaturés  1,2
Cholestérol 0-3 mg
Glucides 45 g  15
Fibres 13 g 40
Protéines  10
Vitamine A  –
Vitamine C
Vitamine D
Vitamine E 0,7 mg 6
Vitamine K
Thiamine (vitamine B1) 0,2 mg 15
Riboflavine (vitamine B2) 0,3 mg 20
Niacine (vitamine B3) 0,9 mg 5
Vitamine B6 0,4 mg 25
Folate (vitamine B9) 35 ug 20
Vitamine B12 0,3 ug 10
Calcium 60 mg 8
Fer 10 mg 60
Magnésium 200 mg 55
Phosphore 250 mg 35
Potassium 700 mg 36
Sodium 4 mg 1
Zinc 3 mg 30
Cuivre 1,5 mg 100
Manganèse 1 mg 55
Sélénium ‹ 5ug 9
Polyphénols *  1700 mg

* Le chocolat représente environ 10% des sources alimentaires de polyphénols. Le cacao contient 3500 mg de polyphénols par 100g.