Dihydroergotoxine mésilate

Médicaments

Définition

La dihydroergotoxine mésilate est un mélange de molécules synthétiques dérivées d’alcaloïdes de l’ergot.

L’ergot est un champignon parasite qui affecte de nombreuses céréales telles que le seigle. Ce champignon contient des molécules toxiques appelées alcaloïdes. Ces alcaloïdes sont utilisés par les chimistes pour le développement de molécules synthétiques, dont la dihydroergotoxine mésilate.

La dihydroergotoxine mésilate est commercialisée sous le nom de Hydergine®, ou bien vendu sous forme de médicaments génériques.

Indication

La dihydroergotoxine mésilate est utilisée comme traitement d’appoint des troubles cognitifs accompagnant ou non une démence.

Efficacite clinique

L’efficacité de l’hydergine® dans la démence reste à confirmer. En effet, les études cliniques ont rapporté de modestes améliorations chez les patients atteints de démence et traités avec l’hydergine®. Les experts estiment nécessaire la réalisation d’autres études plus complètes.

Comment fonctionne la dihydroergotoxine mésilate ?

Le mécanisme d’action responsable de l’amélioration clinique rapportée est inconnu.

Il est fort possible que ses propriétés vasodilatatrices (conduisant à une augmentation du débit sanguin dans le cerveau) soient impliquées dans ses effets bénéfiques.

Posologie 

Dose recommandée: 4,5 mg par jour par voie orale.

Les études cliniques ont montré que les doses efficaces étaient supérieures à celles recommandées (c’est-à-dire jusqu’à 9 mg par jour).

L’efficacité du traitement peut prendre de 3 à 4 semaines et doit être régulièrement évaluée par le médecin traitant.

Dose maximale recommandée: 12 mg par jour.

La posologie doit être réduite chez les personnes âgées souffrant de troubles hépatiques.

Effets indésirables les plus fréquents

  • Les effets secondaires les plus fréquents sont : nausée, vomissement, douleur et crampe abdominale, perte d’appétit, bradycardie, étourdissement, légers maux de tête, syncope, vision trouble, congestion nasale et rougeur.
  • Eviter la prise à distance des repas.

Contre-indications/Mises en garde/Précautions d’emploi

  • La dihydroergotoxine mésilate ne doit pas être prescrit chez les patients:

    – ayant une hypersensibilité à ce médicament,

    – souffrant de troubles psychotiques,

    – traités avec les médicaments suivants: bromocriptine, cabergoline, ergonovine or voriconazole (risque d’ischémie avec ce dernier).

  • La dihydroergotoxine mésilate doit être prescrite avec prudence chez les patients (liste non exhaustive):

    – souffrant de bradycardie ou d’hypotension (la pression sanguine et le rythme cardiaque doivent être surveillés durant le traitement).

    – souffrant de troubles hépatiques (les troubles hépatiques limitent l’élimination du médicament).

    – recevant en parallèle des médicaments traitant la migraine (c’est-à-dire des triptans), le SIDA ou le diabète.

    – recevant de l’éphédrine, le Ma huang,

    – recevant des médicaments antiviraux et antibactériens (parexemple delavirdine, efavirenz, disulfirame, cefamandole, cefoperazone, chloramphénicol).

    Publications

    Olin J, Schneider L, Novit A, Luczak S. Hydergine for dementia. Cochrane Database Syst Rev. 2001;(2):CD000359.

    Werneke U, Turner T, Priebe S. Complementary medicines in psychiatry: review of effectiveness and safety. Br J Psychiatry. 2006 188:587.

     

    Pour de plus amples informations sur ce médicament, veuillez contacter votre médecin ou votre pharmacien.Cet article doit être considéré comme une information et un outil de formation et non comme une consultation médicale; laquelle relève, stricto sensu, d’une relation individuelle avec un professionnel patenté et selon les règles en vigueur dans le pays.