Le donépézil est-il efficace dans les formes légères à modérées de la maladie d’Alzheimer ?

Actualités

Les données évaluant l’efficacité du donépézil dans le traitement de la maladie d’Alzheimer (au stade léger à modérément sévère) proviennent à ce jour de 24 essais cliniques. Ces essais cliniques randomisées en double aveugle contre placebo ont été d’une durée de 3 à 13 mois.

Ces résultats (comparés au groupe placebo) ont montré que le donépézil (5 à 10 mg/jour) a des effets bénéfiques se traduisant par une amélioration, une stabilisation ou un retard du déclin des domaines suivants:
– Impression clinique globale,
– performance cognitive et, dans une moindre mesure,
– activités de la vie quotidienne,
– comportement.

Les résultats cliniques ayant évalué l’effet du donépézil sur les activités de la vie quotidienne et le comportement sont moins solides. Selon la Commission de la Transparence de la Haute Autorité de Santé (France), environ un tiers des patients tirent un bénéfice du traitement.

La Commission considère que ce médicament a un effet bénéfique modeste. (Amélioration du Service Médical Rendu1 de niveau IV)

Malgré un rapport efficacité/effets indésirables modeste, la Commission considère que le Service Médical Rendu2 de ce médicament reste important(niveau II).

Notes

1 ASMR signifie Amélioration du Service Médical Rendu par un médicament. L’ASMR correspond donc à l’intérêt que présente un médicament en termes d’efficacité thérapeutique et/ou de réduction des effets indésirables et/ou de commodité d’emploi.
ASMR de niveau I = amélioration majeure.
ASMR de niveau II = amélioration importante.
ASMR de niveau III = amélioration modeste.
ASMR de niveau IV = amélioration mineure.
ASMR de niveau V = aucune amélioration.

2 En France, le S.M.R, significant Service Médical Rendu, évalue un médicament(efficacité; effets indésirables; caractère préventif, symptomatique ou curatif; gravité de l’affection traitée et intérêt pour la santé publique) sans apprécier cependant l’amélioration qu’il apporte par rapport aux médicaments déjà disponibles sur le marché. Le SMR tient compte des alternatives thérapeutiques et de la gravité de la maladie. Il permet de définir un taux de remboursement. Cinq niveaux existent:
– SMR de niveau I : majeur.
– SMR de niveau II : important.
– SMR de niveau III : modéré.
– SMR de niveau IV : faible.
– SMR de niveau V : insuffisant.