Équilibre

Actualités

Les professionnels de santé – médecin, infirmier, kinésithérapeute…-  disposent de trois  tests permettant d’évaluer l’équilibre d’une personne ayant chuté : la station unipodale, le test de Tinetti et le « Get-up-and-go » ou test de Mathias.





 

Un test simple : le test de station unipodale

L’examinateur demande à une personne de se tenir debout sur un pied en pliant et levant si possible le genou opposé. Elle chronomètre le temps durant lequel elle arrive à tenir en équilibre le plus longtemps possible.
On considère qu’une personne tient moins de cinq secondes traduit un risque élevé de récidive. Si elle se tient moins de cinq secondes mais en se tenant, on parle d’un risque moyen. L’équilibre est considéré si la personne tient plus de cinq secondes.
Un professionnel doit aussi examiner la marche, en demandant au patient de faire quelques pas en ligne droite puis un demi-tour. Il doit veiller à ce que l’individu ne tombe pas pendant le test.

 

Un test standard : le test Get up and go

Il est possible d’évaluer la marche et l’équilibre de façon standardisée grâce au test Get up and go (littéralement, lève-toi et marche également appelée test de Mathias). Le patient, assis sur une chaise avec accoudoirs placée, doit se lever, rester debout quelques instants, marcher 3 mètres jusqu’à un mur, revenir vers son siège sans toucher au mur, et s’asseoir de nouveau.
L’examinateur porte une attention particulière sur l’instabilité du patient et le note lors des sept phases de l’exercice.

L’évaluation peu être qualitative ou quantitative (chronométrée):

  • Évaluation qualitative (marche normale : un point; troubles mineurs : deux points; troubles légers : trois points; peu perturbée : quatre points; très perturbée :  cinq points).
  • Évaluation quantitative  (de 10 à 19 secondes : bonne mobilité et peut aller à l’extérieur sans danger; 20 à 29 secondes : démarche incertaine ; plus de 30 secondes :  perte d’autonomie).

 
Voici les sept phases de l’épreuve :

Phases de l’épreuve Score
1. Équilibre assis sur une chaise avec accoudoirs
2. Se lever de la chaise et rester debout
3. Équilibre debout avant de marcher
4. Équilibre lors de la marche
5. Équilibre lors d’un demi-tour
6. Marche en direction de la chaise
7. Se rasseoir dans la chaise

 

Un test complet : le test de Tinetti

C’est une version plus complète (et donc moyen rapide) du test Get up and go, comportant :
• 9 tâches explorant l’équilibre statique
• 7 tâches explorant la démarche (équilibre dynamique durant la marche)

Trois notes sont attribuées : une note pour l’équilibre, une note pour la démarche et une note globale équilibre/démarche.

L’équilibre statique est coté sur 16 points et la démarche sur 12 points. Le score total est sur 28 points. Un score de 28 points est considéré comme normal, alors qu’un score inférieur à 26 points indique une altération de l’équilibre.

Ce test se réalise en 20 minutes maximum. Il permet également de prévoir des moyens d’améliorer la qualité de vie des personnes âgées.

Voici les tâches explorant l’équilibre : le patient entame les neuf tâches en étant assis sur une chaise sans accoudoirs.

Description des tâches Ce que voit
L’examinateur
1. Rester assis sur la chaise sans accoudoirs

La personne se penche ou glisse de la chaise

La personne n’a aucune difficulté à effectuer la tâche

2. Se lever de la chaise

Ne peut le faire sans aide

S’aide de ses bras pour le faire

Peut le faire sans les bras

3. Tentatives de se lever de la chaise

Ne peut le faire sans aide

Le fait après plusieurs essais

Le fait lors du premier essai

4. Rester debout les yeux ouverts lors des 5 premières secondes

Ne peut le faire (chancelle, bouge ses pieds…)

Peut le faire, mais avec l’aide d’un support (déambulateur, canne)

Peut le faire sans aucune aide

5. Rester debout par la suite, les pieds joints

Équilibre instable

Compense son instabilité en écartant les pieds de plus de 10 cm, ou utilise un support

Stable sans aucune compensation

6. Résister à trois poussées sternales, les jambes jointes (l’examinateur pousse légèrement le sujet avec la paume de ses mains)

Commence à tomber

Chancelle, s’agripper et se rattrapeReste stable

7. Même tâche qu’en 6 les yeux fermés

Stable

Instable

8. Effectuer un tour complet sur soi-même

Pas discontinus

Pas continus

Instable (chancelle et tente de s’agripper)

Stable

9. Se rasseoir

Le fait sans assurance (évalue mal la distance, tombe sur la chaise)

Utilise ses bras, mouvements hésitants et irréguliers

Le fait avec assurance et des mouvements coordonnés

Voici les tâches explorant la démarche : le patient doit marcher au moins trois mètres à vitesse normale et doit utiliser si besoin son support habituel (canne ou déambulateur).

Description des tâches Ce que voit
l’examinateur
1. Initiation de la marche (après que l’examinateur a donné le signal de départ)

Le patient hésite ou a besoin de plusieurs essais pour partir

Aucune hésitation

2. Longueur et hauteur du pas Lorsque le pied droit est le pied qui amorce le mouvement :
a. Le pied droit ne dépasse pas le pied gauche en appui
b. Le pied droit dépasse le pied gauche en appui
c. Le pied droit ne décolle pas du sol
d. Le pied droit décolle du solLorsque le pied gauche est le pied qui amorce le mouvement :
e. Le pied gauche ne dépasse pas le pied droit en appui
f. Le pied gauche dépasse le pied droit en appui
g. Le pied gauche ne décolle pas du sol
h. Le pied gauche décolle du sol
3. Symétrie du pas La longueur du pas gauche est différente de celle du pas droitLa longueur du pas gauche est sensiblement égale à celle du droit
4. Continuité ou régularité du pas Arrêt ou pas discontinusLes pas semblent continus
5. Déviation du trajet

Déviation marquée d’une ligne imaginaire

Légère déviation, ou utilisation d’une aide technique

Pas de déviation ni utilisation de support

6. Stabilité du tronc

Balancement du tronc ou utilisation d’un support

Pas de balancement, mais flexion des genoux ou balancement des bras

Pas de balancement ni utilisation de support

7. Largeur du pas

Les talons sont éloignés lors de la marche

Les talons se touchent presque lors de la marche

Sources

Tinetti ME. Performance-oriented assessment of mobility problems in elderly patients. J Am Geriatr Soc. 1986 Feb;34(2):119-26.

Podsiadlo D, Richardson S. The timed « Up & Go »: a test of basic functional mobility for frail elderly persons. J Am Geriatr Soc. 1991 Feb;39(2):142-8.

 

Les études posturographiques

Ces études permettent de mesurer de manière précise la stabilité d’un sujet placé debout sur une plate-forme dynamométrique, et soumis à des perturbations posturales. Le patient doit maintenir son équilibre sans déplacer ses pieds.
L’examinateur enregistre les déplacements du centre de pression des pieds du sujet.
Cette technique permet d’identifier des chuteurs avec une sensibilité de 97%.
(source:M. Paolino : Fr ORL – 2005 ; 88 : 97 – 103)

À lire sur le même thème

Troubles de la marche et de l’équilibre

Prévention des troubles de la marche et de l’équilibre

Des jeux vidéos conçus pour améliorer la marche chez les personnes âgées

AVC : les troubles de l’équilibre et de mémoire sont les séquelles les plus fréquentes