Ile d’Okinawa ou l’île des centenaires

Actualités

Une étude qui à débutée dans les années a révélé que cette île de 1,3 millions d’habitants située au sud du Japon accueillait plus de 40 centenaires pour 100 000 habitants, soit 3 fois plus que dans l’ensemble du Japon. Cette longévité n’est pas seulement la conséquence d’un bagage génétique favorable mais serait surtout la conjonction d’un environnement protégé, de bonnes habitudes alimentaires, une activité physique régulière et un fort tissu social.

L’espérance de vie sur cette île est de 82 ans avec seulement 2,6 années d’infirmité après 100 ans. La différence entre les hommes et les femmes est nette, avec un ratio femme/homme de 5 centenaires femmes pour 1 centenaire homme.

Le diabète est rare alors que les cancers (côlon, sein, prostate..) sont près de 80% moins nombreux que dans les pays occidentaux.
 

L’alimentation

Les habitants consomment des aliments très divers, et leur consommation calorique est environ 300 calories de moins quand dans les pays industrialisés.

L’utilisation du soja et du riz est très élevée, de même que celle du poisson, contrairement à celle de la viande et des produits laitiers.

Les apports en vitamines A, B, C et en protéines sont également très élevés, contrairement à ceux en hydrates de carbones et en sel.

Les nutriments suivant, les connus pour lutter contre l’inflammation et le vieillissement, grâce notamment à leurs propriétés antioxydantes, sont également très consommés:

  • Polyphénols provenant du thé vert, certains légumes, fruits (baies)
  • Acides gras oméga 3
  • Magnésium (soja, tofu, légumes verts)

Le soja est une excellente source d’acide alpha-linolénique, de protéines et de phystoestrogènes. Ces composés sont connus pour avoir des effets bénéfiques pour le système cardiovasculaire et ont des propriétés anti-cancéreuses.

L’apport calorique a été évalué à un peu plus de 1000 calorie par jour, grâce à la consommation d’aliments à faible densité énergétique qui permettent d’absorber moins de calories, en raison de leur teneur élevée en eau, en fibres et en protéines.

 

Activité physique et vie sociale

Les centenaires pratiquent le jardinage, la marche, les arts martiaux et la danse, une activité physique qui s’accompagne d’une vie sociale  active (clubs de troisième âge, fêtes).

 

Facteurs génétiques

Les facteurs environnementaux n’expliquent pas tout et il semblerait que la fréquence de certains allèles soit plus fréquente chez les habitants d’Okinawa.