Des illusions d’optique pour diminuer les fugues en soins de longue durée

Actualités

De plus en plus de centres d’hébergement et de soins de longue durée (CHSLD; équivalent des EPHAD en France) utilisent des murales en trompe-l’oeil qui permettent de camoufler les ascenseurs et les sorties.

Cette technique a pour but de réduire les fugues et l’anxiété des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer.

Elle est actuellement utilisée dans un CHSLD de Montréal. Ainsi, l’ascenseur ou la porte de sortie sont remplacés par un buffet, une table ou un magasin général.

« On essaie d’utiliser des peintures qui favorisent le rappel de souvenirs anciens », commente le chef d’unité.




La suite sur le site de Radio-Canada