Démence vasculaire

Maladies
Notre prix: 2.00$ CAD
(Prix en EURO: €2)
Édition: Neuromedia - juin 2014 - 25 pages (format PDF)

Démence vasculaire

Notre prix: 2.00$

Taxes applicables: 0.30$

Frais de livraison: 0.00$

*(Vous pourrez modifier la quantité voulue lors du paiement)


2.30$ (incluant les taxes)

Démence vasculaire

Notre prix: €2.00

Frais de livraison: €0.00

*(Vous pourrez modifier la quantité voulue lors du paiement)


€2.00

Veuillez remplir le formulaire de commande et le renvoyer accompagné de votre chèque (à l’ordre de Neuromedia) à l’adresse suivante:

NEUROMEDIA
5051, avenue de l’Hôtel-de-Ville
Montréal, QC, CANADA, H2T 2B9

Notre prix: 2.00$

Taxes applicables: 0.30$

Frais de livraison: 0.00$


Montant à payer: 2.30$ CAD (incluant les taxes)

Notre prix: €2.00

Frais de livraison: €0.00


Montant à payer: €2.00

Description

couverture-demence-vasculaireCette publication électronique (25 pages, format PDF) traite de la démence vasculaire.

Une fois l’achat complété (2€/2$), vous recevrez la publication par courriel.

Public ciblé : aidants, professionnels de santé.



Sommaire : Introduction – Les causes – Les critères diagnostiques – Le cas de la démence mixte – Les signes et symptômes – Profils de la maladie d’Alzheimer et de la démence vasculaire – Évaluation des symptômes – Les traitements – Illustrations.

La démence vasculaire regroupe des catégories hétérogènes de maladies cérébraux vasculaires, à l’exclusion de celles provoquées par asphyxie, insuffisance respiratoire ou une intoxication au monoxyde de carbone. Il existe au moins huit critères diagnostiques de démence vasculaire, reflétant l’absence de consensus parmi la communauté médicale.

Les principaux sont: le score ischémique d’Hachinski, le DSM-IV, les critères NINDS-AIREN, l’ICD 10, les critères ADDTC (State of California Alzheimer’s Disease Diagnostic and Treatment Center). Deux sont détaillés ci-dessous.

Critères de l’Association américaine de psychiatrie (DSM-IV, 1994)

Ces quatre critères s’articulent sur la présence d’une démence accompagnée d’une maladie cérébrovasculaire:

Critère A. Apparition de déficits cognitifs multiples avec :  A1. une mémoire épisodique affectée (altération de la capacité d’apprendre des informations nouvelles ou de se rappeler les informations apprises antérieurement) et  A2. une (ou plusieurs) des perturbations cognitives suivantes :  aphasie, apraxie, agnosie, perturbation des fonctions exécutives.

Critère B. Les déficits cognitifs des critères A1 et A2 altèrent significativement le fonctionnement social ou professionnel et représentent un déclin significatif par rapport au niveau de fonctionnement antérieur.

Critère C. Présence de signes et symptômes neurologiques focaux ou mise en évidence d’une maladie cérébrovasculaire.

Critère D. Les déficits ne surviennent pas au cours d’une idée délirante ou d’un épisode confusionnel.

Critères NINCDS–AIREN  (National Institute of Neurological and Disorders and Stroke and the Association Internationale pour la recherche et l’enseignement)

Ces critères repartissent le malade selon trois stades: démence vasculaire probable, possible et certaine.

Les trois critères de démence vasculaire probable: 

1. Présence d’une démence caractérisée par des troubles de mémoire épisodique et d’au moins deux autres domaines cognitifs, interférant avec les activités de vie quotidienne.

2. Présence d’une maladie cérébrovasculaire définie par des signes neurologiques focaux à l’examen neurologique, et la présence d’une pathologie cérébrovasculaire mise en évidence par imagerie cérébrale.

3. Une relation entre démence et maladie cérébrovasculaire se manifestant par la présence d’au moins un des trois points suivant : 

– début de la démence dans les 3 mois suivant un AVC, 

– détérioration brutale des fonctions cognitives ; 

– une évolution fluctuante ou en marche d’escaliers des troubles cognitifs.

Les critères de démence vasculaire possible sont: 

1. Présence d’une démence et de signes neurologiques lorsqu’aucune étude de neuro-imagerie n’est disponible ou; 

2. pas de relation temporelle claire entre la démence et l’AVC ou; 

3. début insidieux et évolution fluctuante variable des déficits cognitifs.

Les critères de démence vasculaire certaine sont : 

1. une histoire clinique de démence vasculaire probable ; 

2. une preuve anatomique de maladie cérébrovasculaire (par ex. après autopsie); 

3. l’absence de dégénérescences neurofibrillaires et de plaques amyloïde anormalement élevées pour l’âge ; 

4. l’absence d’autres signes cliniques ou anatomopathologiques capables d’entraîner une démence.

 

Les différentes formes de démence vasculaire

1. Démence par infarctus multiples

2. Démence par infarctus stratégique

3. Démence provoquée par des lésions affectant les petits vaisseaux

4. Démence provoquée par hypoperfusion

5.Démence de cause hémorragique

Le cas de la démence mixte

La démence mixte est une forme de démence dont la prévalence après 65 ans se situe entre 0,2 et 0,7%. Sa définition varie selon les critères utilisés : selon le critère DSM-IV, elle se caractérise par une maladie d’Alzheimer et la présence de signes cliniques ou para-cliniques de démence vasculaire. Les critères du NINDS-AIREN excluent le terme de démence vasculaire, préférant celui de maladie d’Alzheimer associée à des signes cliniques ou radiologiques évidents d’AVC.

Les signes et symptômes et leur évaluation

Fonctions cognitives

La démence vasculaire se caractérise par une atteinte précoce des fonctions exécutives (planification, pensées abstraites), un déficit de l’attention, une diminution de la fluence verbale (trouble de la mémoire sémantique) et une détérioration des fonctions visuo-spatiales. Ces troubles sont plus marqués que dans la maladie d’Alzheimer.  L’Alzheimer’s Disease Assessment Scale (ADAS-cog), échelle utilisée dans la maladie d’Alzheimer, explore de nombreuses fonctions (mémoire, compréhension, orientation temporo-spatiale et langage spontané) altérées dans la démence vasculaire. 

L’autonomie fonctionnelle

Le déclin fonctionnel des activités élémentaires de la vie quotidienne semble identique dans les deux types de démence, alors que le déclin des activités instrumentales de la vie quotidienne semble plus lente dans la démence vasculaire.