Vitamine D : modifie-t-elle le risque du chutes ?

Nutrition

Trop de vitamine D peut-il favoriser les chutes ? (février 2016). Des doses élevées de vitamine D n’améliorent pas la mobilité des personnes âgées, et pourraient même augmenter le risque de chutes chez certaines personnes âgées.

Ces résultats ne suggèrent pas que la vitamine D est nocive à des doses normales. Les chercheurs affirment que les personnes âgées doivent continuer à suivre les lignes directrices et faire en sorte qu’elles consomment les quantités recommandées à partir de l’alimentation ou à partir de suppléments.

Les suppléments de vitamine D sont censés développer la force musculaire et ainsi prévenir les chutes chez les personnes âgées.

Beaucoup de personnes âgées consomment trop peu de vitamine D provenant de leur alimentation et ne s’exposent pas assez de temps au soleil. Les faibles niveaux de vitamine D sont fréquemment observés chez les personnes les plus fragiles.

Les chercheurs suisses ont recruté 200 personnes – moyenne d’âge : 78 ans – qui avait diminué au cours de l’année précédente. Les deux tiers étaient des femmes et près de 60 pour cent d’entre elles avaient de faibles niveaux de vitamine D.

Les participants ont été divisés en trois groupes :

  • Un groupe 1 qui recevait l’équivalent de 800 unités internationales (UI) par jour.
  • Un groupe 2 qui a pris une dose de 800 UI accompagné de plus calcifédiol (un dérive de vitamine D).
  • Un troisième groupe qui consommait l’équivalent de 2000 UI de vitamine D3 par jour.

Les chercheurs ont suivi les participants pendant un an.

Résultats. Les groupes 2 et 3 ont connu plus de risque (+48%) par rapport au groupe qui prenait la dose la plus faible de vitamine D (800 UI). De plus, les chercheurs ont obervé une meilleure fonction musculaire des jambes dans le groupe 1.

Une des possibles explications est que des doses élevées de vitamine D pourraient perturber l’activité musculaire, entraînant ainsi des chutes de cette façon.

En outre, l’étude ne rapporte pas une relation de cause à effet direct entre des doses plus élevées de vitamine D et l’augmentation des chutes.

La communauté médicale précise qu’une personne âgée en bonne santé et non confinée au lit n’a pas besoin de suppléments de vitamines D.

Il est recommandé de prendre environ 800 UI de vitamine D par jour, et que le régime alimentaire et le soleil sont les meilleures façons d’obtenir cette quantité.

Un apport modeste et quotidien de vitamine D est nécessaire s’il y a une carence.

Source : Heike Bischoff-Ferrari et coll. Monthly High-Dose Vitamin D Treatment for the Prevention of Functional Decline. A Randomized Clinical Trial, JAMA Intern Med. 2016;176(2).

 

Une supplémentation en vitamine D pour réduire le risque d’hypotension orthostatique ? (juin 2013). Une étude a rapporté un lien entre la baisse de niveaux sanguins de vitamine 25(OH) D (métabolite de la vitamine D) et la présence d’une hypotension orthostatique chez des septuagénaires. Rappelons que l’hypotension orthostatique peut être à l’origine de chutes chez les personnes âgées. Il est encore prématuré de recommander une supplémentation en vitamine D chez ces personnes souffrant d’hypotension orthostatique.

 

La vitamine D : force musculaire, mobilité et chutes chez la femme âgée (juillet 2011). Selon une méta-analyse publiée en 2009, une supplémentation en vitamine D (de 700 à 1 000 UI/j) préviendrait les chutes chez les personnes âgées ayant des niveaux anormalement bas de vitamine D (contrairement à celles ayant des taux normaux) .

Ces résultats sont confirmés par une étude plus récente indiquant que l’administration quotidienne de vitamine D2 (1 000 UI) et de calcium (1 gr) améliore la force musculaire et la mobilité chez des femmes âgées de 70 à 90 ans ayant chuté dans les 12 mois précédents, peu mobiles et avec une faiblesse musculaire, et chez lesquelles le taux de 25-OH-vitamine D est < 24 ng/ml (soit environ 60 nmol/l).

Cette étude confirme l’absence d’efficacité d’une administration systématique de vitamine D à toute personne âgée, quelque soit leur niveau de vitamine D.

Source : Zhu K et coll. A randomized controlled trial of the effects of vitamin D on muscle strength and mobility in older women with vitamin D insufficiency. Source: J Am Geriatr Soc 2010;58:2063-8.