Le microbiote intestinal en cause dans la maladie d’Alzheimer ?

Actualités

L’accumulation de bactéries inflammatoires serait liée au dépôt de plaques amyloïdes, dont l’accumulation serait à l’origine de la mort neuronale dans la maladie d’Alzheimer.

Bactéries intestinales

Les chercheurs suisses à l’origine de l’étude (Université de Genève) ont constaté que les patients Alzheimer qui présentaient des quantités importantes de lésions sous forme de plaques amyloide- avaient des niveaux élevés de bactéries inflammatoires intestinales et des niveaux faibles de bactéries anti-inflammatoires, comparés à ceux qui n’étaient pas ces lésions.

Ces bactéries aux propriétés inflammatoires sont Escherichia/Shigella et Pseudomonas aeruginosa, alors que les bactéries anti- inflammatoires sont Eubacterium rectale, Eubacterium hallii, Faecalibacterium prausnitzii et Bacteroides fragili.

« Aucun lien de cause à effet ne peut être établi entre la maladie d’Alzheimer et la présence de ces bactéries intestinales », tient à souligner le chercheur.

«Cependant, l’interaction entre les microbes de l’intestin et le cerveau est une piste de recherche qui mérite d’être poursuivie».




Source : Giovanni Frisoni,  Neurobiology of Aging