Démence : les symptômes comportementaux et psychologiques

Maladies
Notre prix: 2.00$ CAD
(Prix en EURO: €2)
Édition: Neuromedia - Décembre 2014 - 33 pages (format PDF)

Démence : les symptômes comportementaux et psychologiques

Notre prix: 2.00$

Taxes applicables: 0.30$

Frais de livraison: 0.00$

*(Vous pourrez modifier la quantité voulue lors du paiement)


2.30$ (incluant les taxes)

Démence : les symptômes comportementaux et psychologiques

Notre prix: €2.00

Frais de livraison: €0.00

*(Vous pourrez modifier la quantité voulue lors du paiement)


€2.00

Veuillez remplir le formulaire de commande et le renvoyer accompagné de votre chèque (à l’ordre de Neuromedia) à l’adresse suivante:

NEUROMEDIA
5051, avenue de l’Hôtel-de-Ville
Montréal, QC, CANADA, H2T 2B9

Notre prix: 2.00$

Taxes applicables: 0.30$

Frais de livraison: 0.00$


Montant à payer: 2.30$ CAD (incluant les taxes)

Notre prix: €2.00

Frais de livraison: €0.00


Montant à payer: €2.00

Description

symptomes_comportementaux_publication
Cette publication électronique (format PDF) traite des symptômes comportementaux et psychologiques de la démence.

Elle est vendue au prix de (2€/2$). Une fois l’achat complété, vous recevrez la publication par courriel.

Résumé

Les symptômes comportementaux et psychologiques de la démence (SCPD) sont « définis comme les signes et les symptômes évocateurs de troubles de la perception, du contenu des pensées, de l’humeur et des comportements (définition établie lors de la Conférence consensuelle internationale organisée par l’Association internationale de psychogériatrie en 1996).

À cette conférence, les SCPD ont été répartis en deux groupes :

  1. les symptômes évalués habituellement et principalement par des entrevues avec le patient et la famille1, et
  2. les symptômes habituellement détectés par l’observation du comportement du patient2.

1 Symptômes décelés à l’entrevue avec le patient/la famille: anxiété, humeur dépressive, hallucinations et délires.

2 Symptômes détectés par l’observation du comportement du patient: agressivité, cris, fébrilité, agitation, errance, comportements inappropriés du point de vue culturel, désinhibition sexuelle, thésaurisation, imprécation, abattement.

Les deux autres définitions sont : 
« chez le sujet âgé, conduites et attitudes inadaptées aux lieux et aux situations, en référence aux normes culturelles communément admises;» (SH Ohnen) et;

« les SCPD sont définis comme des symptômes de distorsions de la perception, du contenu de la pensée, de l’humeur ou du comportement fréquemment observés chez les patients présentant une démence (MP Pancrazi, France).

Outre la souffrance, les troubles du comportement aggravent la perte d’autonomie fonctionnelle, perturbent l’entourage et sont souvent à l’origine d’une hospitalisation et d’une institutionnalisation définitive. Ils accroissent les coûts des soins de santé et altèrent beaucoup la qualité de vie du patient, de leur famille et des autres prestataires de soins.

En institution, l’apparition de ces troubles représente un véritable défi pour l’équipe médicale qui doit les diagnostiquer à temps afin de mieux les traiter avec une double approche thérapeutique et comportementale.

Les symptômes et leur fréquence

Les SCPD peuvent être classées en catégories selon le type de symptômes :

• Troubles affectifs : dépression/dysphorie, anxiété, exaltation de l’humeur/euphorie, irritabilité/instabilité de l’humeur

• Troubles émotionnels et de la motivation : perturbations émotionnelles, apathie/indifférence, conduites régressives.

• Troubles comportementaux : instabilité psychomotrice, compulsion, désinhibition, agitation/agressivité.

• Manifestations psychotiques : idées délirantes (par ex. vol, préjudice, persécution), hallucinations.

• Troubles de l’identification

• Troubles des conduites élémentaires : trouble du sommeil, trouble de l’appétit, conduites sexuelles anormales.

Les SCPD les plus fréquents et les plus difficiles à prendre en charge sont les suivants : délires, hallucinations, dépression, insomnie et anxiété, agressivité physique, errance et agitation.

Environ, 60-90 % des patients souffrant de démence reliée à la maladie d’Alzheimer manifestent des troubles de comportement au cours de la maladie. Suivant l’étude REAL, la fréquence des SCPD est très importante allant de 84% pour les personnes avec un score au test MMSE de 21 à 30 à 92.5% des patients lorsque le score au test MMSE est compris entre 11 and 20.

 

Les SCPD dans la maladie d’Alzheimer

dépression
anxiété
psychose
agitation/agressivité
apathie

 

Les SCPD dans les démences fronto-temporales

• négligence physique
• désinhibition
• rigidité psychique
• hyperoralité
• stéréotypie
• comportement d’utilisation
• distractibilité
• impulsivité
• anosognosie
• dépression
• anxiété
• fixation idéique
• délire
• hypochondrie
• plaintes somatiques
• indifférence émotive
• apathie
• inertie

 

Les SCPD dans la démence à corps de Lewy

• Trouble du sommeil
Dépression et apathie
• Agitation psychomotrice
Idées délirantes, souvent élaborées

 

Evaluation

Les échelles d’évaluation des troubles du comportement sont utiles pour définir la cause et l’approche diagnostique.

Les plus utilisées sont:
Inventaire Neuropsychiatrique (NPI)
• Echelle d’agitation de Cohen-Mansfield
• Echelle comportementale de la démence (ECD, équipe du Greco);
• Questionnaire de trouble comportemental
Geriatric Depression Scale;
• The Cornell scale for Depression in Dementia Mood Assessment Scale;
• BEHAVE-AD (Behavior Rating Scale for Dementia). Echelle d’appréciation globale des troubles du comportement.
• CERAD-BRSD (Consortium to Establish a Registry for Alzheimer’s Disease). Echelle d’appréciation globale des troubles du comportement.
• RAGE: échelle d’évaluation de l’agressivité
• Echelle de mesure du fardeau des aidants. Echelle appréciant les répercussions d’une maladie sur les aidants.