Une mauvaise santé du coeur et des vaisseaux accroît le risque de troubles de mémoire

Actualités

coeurLe risque de troubles cognitifs – en particulier troubles de l’apprentissage et de mémoire – est significativement plus élevé chez les personnes qui ont une mauvaise santé cardio-vasculaire.

Une bonne santé du cœur et des vaisseaux a une influence positive sur la santé du cerveau. En effet, les facteurs de risques cardio-vasculaires évitables – hypertension, diabète, hypercholestérolémie, tabagisme –  sont connus pour accroître le risque de déclin cognitif.

Les chercheurs se sont penchés sur plusieurs critères pour qualifier si une personne est ou on en bonne santé cardio-vasculaire: la consommation de cigarettes, l’alimentation, l’activité physique, l’index de masse corporelle, les niveaux de cholestérol et la tolérance au glucose.

L’étude à impliqué près de 18 000 personnes âgées de 45 ans et plus avec des fonctions cognitives normales et aucun antécédent d’AVC.  Leurs fonctions mentales ont été évaluées quatre ans après le début de l’étude.

Les chercheurs se sont rendus compte que 5 % des sujets avec une mauvaise santé cardio-vasculaire souffraient de troubles cognitifs, alors que ce pourcentage est deux fois plus faibles chez ceux qui ont une bonne ou une assez bonne santé cardio-vasculaire.

Les fonctions cognitives étaient évaluées par des tests de mémoire, d’apprentissage et de fluence verbales.

Source: The American Heart Association Life’s Simple 7 and Incident Cognitive Impairment: The Reasons for Geographic And Racial Differences in Stroke (REGARDS) Study. Journal of the American Heart Association, juin 2014.