Mémoire épisodique (rappel indicé-48)

Tests d'évaluation

Le test de rappel indicé (RI-48) décèle les troubles de mémoire épisodique et permet donc de diagnostiquer précocement la maladie d’Alzheimer.

Il permet de différencier les problèmes d’encodage de ceux consistant à se rappeler de l’information. Le RI-48 s’inspire de la procédure proposée par Grober et Buschke.

Quarante huit mots doivent être mémorisés. Les 48 mots à mémoriser sont présentés sur 12 fiches par groupe de quatre et toujours dans le même ordre.

Les quatre mots présents sur chacune des 12 fiches appartiennent à quatre catégories sémantiques différentes (ex. insecte, vêtement etc.). Le test doit être passé dans un temps limite et dans un endroit calme.

Avant de présenter la première de ces fiches contenant les 4 mots, l’examinateur dit au patient : Je vais vous montrer 48 mots répartis en 12 catégories de 4 mots chacune. Une catégorie peut être une couleur, un animal etc. Vous devrez ensuite rappeler le plus de mots possible lorsque je vous donnerai le nom de chacune des catégories. L’examinateur demande au patient de répéter la consigne.

1re partie: le rappel immédiat

L’examinateur dit au patient: je vais vous présenter 12 fiches sur lesquelles sont inscrits 4 mots appartenant à quatre catégories différentes. Vous devrez les mémoriser. La première fiche est montrée au patient. Elle comprend 4 mots appartenant aux catégories suivantes :

VESTE -FRAMBOISE-PALMIER-COCCINELLE

L’examinateur dit: Pourriez-vous montrer et lire à voix haute le mot qui appartient à la catégorie vêtement ?

Si le sujet nomme correctement l’item, l’examinateur coche la case située dans la colonne « Identification ».

Si le sujet désigne le mauvais item, l’examinateur corrige en donnant la bonne réponse.

L’examinateur procède ainsi avec les autres items de la fiche.

Si le sujet a des difficultés à nommer les items correspondants à une catégorie, c’est qu’il présente des troubles sémantiques importants. L’examinateur arrête alors le test.

Quand les quatre items d’une fiche ont été correctement identifiés, l’examinateur retire la fiche et administre un test de rappel indicé immédiat (RIM) des quatre mots.

Il demande au patient de se rappeler de l’item en lui fournissant l’indice catégoriel à haute voix.

Exemple :Vous allez me dire quel était le vêtement présent sur cette fiche (veste) ? Quel était le fruit (framboise)? Quel était l’arbre (palmier)? Quel est l’insecte (coccinelle)? Si le patient se rappelle du mot, la réponse est notée dans la colonne « mémorisation ».

Si le patient ne se rappelle pas du (ou des) mot(s) ou donne une mauvaise réponse, l’examinateur présente à nouveau la fiche et recommence la procédure.

Si le sujet commet encore une erreur ou donne une mauvaise réponse, l’examinateur lui proposera une troisième et dernière fois la fiche, suivie d’un rappel indicé immédiat. L’examinateur procède de la même manière pour les 11 autres fiches de 4 items.

2me partie : une épreuve interférente

Après le rappel indicé immédiat des douze fiches, l’examinateur fait passer une épreuve de courte durée afin de lui détourner l’attention (en l’occurrence un test de calcul mental) : le sujet doit compter à rebours par 1, à partir de 374 pendant 20 secondes.

3me partie : le rappel différé indicé par catégorie

Après l’épreuve interférente, l’examinateur demande au patient de lui rappeler les quatre mots vus sur chacune des 20 fiches (l’examinateur doit indiquer au patient que les items avaient été préalablement présentés sur les feuilles).

Par exemple, l’examinateur donne alors au patient le nom de la première catégorie et dit : parmi les mots préalablement présentés, quels étaient les insectes ? Le sujet dispose alors de trente secondes pour donner sa réponse.

L’examinateur note, dans la colonne « récupération », les réponses correctes, les persévérations (les répétitions de mots), et les intrusions (mots ne figurant pas dans la liste).

Si les 4 items sont correctement rappelés avant la fin des 30 secondes, l’examinateur demande au patient de rappeler les items correspondant à la catégorie suivante.

Si le temps de 30 secondes est dépassé, l’examinateur donne le nom de la catégorie suivante et ainsi de suite.

Limites du test de rappel indicé

Ce test de rappel indicé présente des limites dans le dépistage des troubles démentiels de type Alzheimer et mixtes.

Il existe un effet  » plancher  » en rappel libre chez les sujets présentant un trouble de mémoire fonctionnel (notamment chez ceux souffrant de troubles dépressifs et d’anxiété) et un effet  » plafond  » en rappel total chez les sujets ayant par exemple un haut niveau socioculturel.

L’effet de plancher ou de plafond consiste en une première mesure au cours de laquelle le sujet obtient un score minimal et maximal.

L’examinateur aura par la suite de la difficulté à mesurer les modifications effectives. Source: Grober, E & Buschke, H. Genuine memory deficits in dementia.Dev.Neuropsychol. 1987,3,13-36.

Cotation

Un point est attribué par réponse correcte quel que soit la phase de test (identification, rappel indicé, rappel immédiat, ou rappel différé indicé).

Aucun point n’est accordé dans le cas d’une absence de réponse, d’une erreur ou d’une intrusion. Un score inférieur à 19/48 reflète la présence d’une maladie d’Alzheimer avec une grande efficacité.

Le test de rappel libre et rappel indicé RL/RI-16

Il existe une épreuve de rappel libre/rappel indicé à 16 items (RL/RI-16) composé de 16 mots de 16 catégories sémantiques différentes.

L’épreuve comprend les étapes suivantes :

1. une phase d’apprentissage (ou d’encodage) et un rappel indicé immédiat. L’examinateur présente une fiche avec 4 items et demande à la personne de dire à haute voix l’item correspondant à une catégorie. Exemple : « parmi ces 4 mots, quel est le poisson ? ».

2. Le participant est soumis à une tâche distractrice pendant 20 secondes (par exemple, compter à rebours).

3. Une phase de trois rappels libres et de trois rappels indicés. L’examinateur demande au participant de rappeler le plus grand nombre de mots qui lui ont été présentés dans n’importe quel ordre en 2 minutes.

Si le participant ne se rappelle pas d’un mot ou commet une erreur, l’examinateur lui donne un indice catégoriel. Le participant dispose de 10 secondes par item. Cette étape est répétée 3 fois, chaque essai étant séparé par une tâche de distraction.

4. Une phase de reconnaissance : le participant doit reconnaître les 16 items cibles mélangés à d’autres items sémantiquement proches ou neutres. L’examinateur relève le nombre de reconnaissances correctes ou erronées.

5. Une phase de rappel libre/indicé différé (après 20 minutes).

Source: H. Amieva, L. Carcaillon, P. Rouze L’Alzit-Schuermans, X. Millet, J.F. Dartigues, C. Fabrigoule. Test de rappel libre/rappel indicé à 16 items : normes en population générale chez des sujets âgés issues de l’étude des 3 Cités.Rev Neurol (Paris) 2007 ; 163 : 2, 205-221.