Musicothérapie

Actualités

Les bienfaits du chant et de la musique pour améliorer la qualité de vie des patients atteints des maladies d’Alzheimer et de Parkinson.

Alzheimer : l’écoute de la musique améliore la qualité de vie des patients

La Société Alzheimer de l’Estrie (province du Québec) a mis à disposition des iPod à des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer afin que celles-ci puissent bénéficier des bienfaits du programme de musique Music & Memory qui a déjà fait ses preuves dans plusieurs pays. Music & Memory permet, grâce à des listes de pièces musicales personnalisées, de recréer les souvenirs des personnes atteintes. Depuis la mise en ligne de la vidéo « Alive Inside » sur You Tube, le phénomène a connu un engouement avec plus des dizaines de millions de vues. L’article complet sur le site de lapresse.ca.



Parkinson: le chant améliore la voix et la respiration

Des chercheurs américains ont observé que le chant en chorale soulagent certains des symptômes de la voix chez 27 patients parkinsoniens.

L’expérience a duré 8 semaines avec des séances de thérapie vocale impliquaient des exercices de la voix et l’interprétation de chants populaires.

Les deux groupes (une séance par semaine et deux fois par semaine) ont montré un progrès significatif de l’inspiration et de la pression expiratoire, ainsi que du temps de phonation.

Lire l’article complet sur Topsanté

Alzheimer : le chant et la musique pour préserver la mémoire

Des chercheurs finlandais mettent en avant les bienfaits de la musique sur des patients Alzheimer.

Ils ont recruté près de 200 volontaires répartis de manière égale entre malades et leurs soignants. Chacun d’entre eux a suivi différentes formes de musicothérapie (écoute de la musique, chant) durant dix semaines afin d’entretenir leur mémoire.

Selon les chercheurs de l’Université d’Helsinki (Finlande), la relation que les patients entretiennent avec la musique est fonction de leur âge et de la sévérité de leur maladie. Ainsi, les patients atteints d’une forme précoce d’Alzheimer pratiquent le chant pour stimuler leur mémoire, alors que ceux qui s’ont plus gravement atteints bénéficient plutôt de l’écoute de la musique, qui demande moins d’effort.

Selon l’auteur principal de l’étude, « il est important de trouver des moyens alternatifs afin de préserver le bien-être cognitif, émotionnel et social des patients atteintes de démence».

Source : Särkämö, Teppo et coll. Clinical and Demographic Factors Associated with the Cognitive and Emotional Efficacy of Regular Musical Activities in Dementia. Journal of Alzheimer’s Disease, vol. 49, no. 3, pp. 767-781, 2015.

Comment la musique améliore l’état des personnes souffrant de maladies neurologiques

Un colloque international sur le thème « Musique et cerveau » a eu lieu à Dijon (France) au printemps 2014, pour faire le point sur la manière dont la musique peut influencer, voire améliorer, l’état des personnes souffrant de maladies neurologiques.

Il a été organisé par la Fondation Mariani, une association italienne spécialisée dans la neurologie infantile. « Nous nous sommes rapidement rendus compte que les réseaux de neurones qui s’activaient lors de l’écoute d’une musique étaient très proches de ceux du langage.

Et de là est venue l’idée des applications médicales », déclare Emmanuel Bigand, ancien musicien professionnel et actuellement chercheur en neurosciences. Son principal projet porte sur les relations entre la musique et le cerveau (il est directeur du Laboratoire d’étude de l’apprentissage et du développement).

Plusieurs études ont montré que la pratique de la musique a un effet bénéfique chez les personnes âgées en favorisant leurs capacités psychomotrices et en maintenant une bonne mémoire verbale et une capacité de raisonnement.

Le chercheur s’intéresse en particulier sur les effets de la musique chez les personnes souffrant d’une maladie ou d’un trouble neurologique  (maladies d’Alzheimer et de Parkinson, AVC, aphasie…).

« Des patients lourdement atteints ont été capables de retenir des phrases musicales qu’ils ne connaissaient pas alors qu’ils ne se rappellent plus de leur prénom, ou oublient qu’elles doivent se nourrir » déclare Emmanuel Bigand. La musique aide les personnes agressives à se calmer, d’autres à communiquer ou à se souvenir.

La musique améliore également la qualité de vie des personnes atteintes de la maladie de Parkinson. Elle permet de diminuer les troubles du mouvement et d’améliorer leur marche.

Ces derniers marchent plus rapidement et ont moins de risque de chuter. De même, le piano peut permettre à des patients victimes d’un AVC d’améliorer leur motricité, leur mémoire et leur concentration. Leur angoisse et leur état dépressif peuvent être surmontés par l’apprentissage de la musique.

Sur le même thème: La musicothérapie (vidéo)