Parkinson : les antipsychotiques plus nocifs que bénéfiques

Actualités

Les antipsychotiques, souvent prescrits aux patients atteints de la maladie de Parkinson à un moment donné de leur maladie, feraient finalement plus de mal que de bien à certains patients.

Au moins la moitié des patients atteints de la maladie de Parkinson éprouvent une psychose à un moment donné de l’évolution de la maladie. Les médecins prescrivent alors des antipsychotiques, comme la quétiapine, par exemple. Pourtant, une nouvelle étude menée par des chercheurs américains  suggère que ces médicaments auraient des effets plus négatifs que positifs chez certains patients.

« Je pense que les médicaments antipsychotiques ne doivent pas être prescrits pour les patients atteints de Parkinson sans un examen attentif », a déclaré l’auteur principal de l’étude, le Pr Daniel Weintraub, professeur agrégé de psychiatrie et de neurologie.

Lire l’article complet dans  Topsante.com

 

Sur le même thème

Peut-on arrêter les antipsychotiques chez les personnes souffrant de démence ?