Pois mascate (Mucuna Pruriens)

Nutrition


Mucuna Pruriens

Le pois mascate (Mucuna Pruriens) est une plante qui pousse dans les pays chauds.

Il est utilisé pour traiter les troubles moteurs (troubles caractéristiques de la maladie de Parkinson) car il contient de la lévodopa (3-6%), médicament standard de la maladie de Parkinson. Il est également utilisé pour traiter l’hyperprolactinémie, maladie caractérisée par un excès de l’hormone appelée prolactine.

Efficacité possible ou à confirmer

La maladie de Parkinson. Certaines préparations à base de pois mascate diminuent les symptômes de la maladie de Parkinson, lorsqu’elles sont associées à des médicaments anti-parkinsoniens (ex. amantadine, sélégiline). Ces préparations fournissent entre 75 et 220mg par jour de L-dopa.

Hyperprolactinémie. Le pois mascate pourrait traiter l’hyperprolactinémie provoquée par l’antipsychotique chlorpromazine.

Mises en garde

Globalement, les préparations de pois mascate sont sans doute sans danger lorsqu’elles sont prises par voie orale jusqu’à 20 semaines. Les effets indésirables les plus couramment rapportés sont les nausées, des ballonnements, des maux de tête, des palpitations, voire des symptômes associés à une augmentation de dopamine (symptômes psychotiques).
Les personnes souffrant de maladies cardiovasculaires doivent utiliser avec prudence, voire éviter, le pois mascate car il peut provoquer une hypotension orthostatique, des étourdissements et des évanouissements.

Les personnes diabétiques doivent contrôler leur taux de glucose car le pois mascate peut réduire la glycémie.

Le pois mascate peut aggraver la maladie hépatique et doit être évité en cas d’antécédents de mélanome, de maladie mentale (risque de psychose) et d’ulcères gastroduodénaux (risque d’hémorragie gastro-intestinale).

Interactions

Le pois mascate peut interagir avec des antidépresseurs (Antidépresseurs tricycliques, IMAO), de antidiabétiques (risque d’hypoglycémie) ou des hypotenseurs (risque d’hypotension).
Il peut également accenter les effets de certains plantes et suppléments qui réduisent le taux de glucose dans le sanguin.

Références
Akhtar MS et coll.. Antidiabetic evaluation of Mucuna pruriens, Linn seeds. J Pak Med Assoc 1990;40:147-50.

HP-200 in Parkinson’s Disease study group. An alternative medicine treatment for Parkinson’s disease: Results of a multicenter clinical trial. J Alt Comp Med 1995;1:249-55.

Katzenschlager R et coll. Mucuna pruriens in Parkinson’s disease: a double blind clinical and pharmacological study. J Neurol Neurosurg Psychiatry 2004;75:1672-77.

McEvoy GK, ed. AHFS Drug Information. Bethesda, MD: American Society of Health-System Pharmacists, 1998.

Nagashayana N et coll. Association of l-DOPA with recovery following Ayurveda medication in Parkinson’s Disease. J Neurol Sci 2000;176:124-7.

Vaidya AB et coll. Treatment of Parkinson’s disease with the cowhage plant-Mucuna pruriens Bak. Neurol India 1978;26:171-6.