Prescrire la marche comme traitement préventif ?

Actualités

L’utilisation d’un podomètre serait un bon moyen d’augmenter l’activité physique chez les personnes hypertensives ou souffrant de diabète de type 2.




L’utilisation d’un podomètre serait un bon moyen d’augmenter l’activité physique chez les personnes hypertensives ou souffrant de diabète de type 2.

Des chercheurs canadiens (Centre universitaire de santé McGill) ont demandé à 364 personnes d’utiliser un podomètre pendant un an.

Après cette période, ils ont rapporté une augmentation de 20% du nombre de pas quotidiens, avec 1200 pas de plus par jour en moyenne comparés à ceux qui ne portaient pas de podomètre.

Les chercheurs ont rapporté également une amélioration de la résistance à l’insuline.

Selon les chercheurs, calculer le nombre de pas effectués par le patient pourrait être considéré « comme un traitement ».

Le podomètre peut permettre d’évaluer son activité physique, surtout si l’on ne pratique pas régulièrement de sport.

Des études précédentes indiquaient qu’il faut faire au moins 10 000 pas par jour pour ressentir les bienfaits de l’exercice, alors que faire moins de 5000 pas par jour nous expose à un risque d’hypertension et de diabète de type 2.

Source : K. Dasgupta et coll. Physician step prescription and monitoring to improve ARTERial health (SMARTER): A randomized controlled trial in patients with type 2 diabetes and hypertension. Diabetes, Obesity, and Metabolism, février 2017.

Sur le même thème

AVC et activité physique

Activité physique : a-t-elle un effet préventif sur la démence ?