Spondylose cervicale

Actualités

La spondylose cervicale est un terme général désignant l’usure liée à l’âge affectant les disques spinaux du cou. L’arthrose est la cause la plus fréquente de spondylose cervicale.

Au fur et à mesure que les disques se déshydratent et rétrécissent, des signes d’arthrose se développent, y compris des projections osseuses le long des os.

La spondylose cervicale est très fréquente et s’aggrave avec l’âge. Plus de 85% des personnes âgées de plus de 60 ans en sont atteintes.

La plupart des gens ne ressentent aucun symptôme de ces problèmes. Lorsque des symptômes apparaissent, les traitements non chirurgicaux sont souvent efficaces.

Symptômes de la spondylose cervicale

Pour la plupart des gens, la spondylose cervicale ne provoque aucun symptôme. Lorsque les symptômes se manifestent, ils comprennent généralement une douleur et une raideur au cou.

Parfois, elle entraîne un rétrécissement de l’espace nécessaire à la moelle épinière et aux racines nerveuses qui traversent la colonne vertébrale jusqu’au reste de votre corps. Si la moelle épinière ou les racines nerveuses sont pincées, cela peut entraîner :

  • Picotements, engourdissements et faiblesse dans les bras, les mains, les jambes ou les pieds
  • Manque de coordination et difficulté à marcher
  • Perte de contrôle de la vessie ou des intestins

Les causes

En vieillissant, les os et le cartilage qui composent votre colonne vertébrale et votre cou s’usent progressivement. Ces changements peuvent inclure:

  • Disques déshydratés. Les disques agissent comme des coussins entre les vertèbres de votre colonne vertébrale. À l’âge de 40 ans, les disques spinaux de la plupart des gens commencent à se dessécher et à rétrécir, ce qui permet un contact plus important os-os entre les vertèbres.
  • Disques herniés. L’âge affecte également l’extérieur de vos disques spinaux. Des fissures apparaissent souvent, conduisant à des disques bombés (hernies) – qui peuvent parfois appuyer sur la moelle épinière et les racines nerveuses.
  • Éperons osseux. La dégénérescence du disque entraîne souvent la production de quantités supplémentaires d’os par la colonne vertébrale. Ces éperons osseux peuvent parfois pincer la moelle épinière et les racines nerveuses.
  • Ligaments rigides. Les ligaments sont des cordons de tissu qui relient l’os à l’os. Les ligaments de la colonne vertébrale peuvent se raidir avec l’âge, ce qui rend votre cou moins flexible.

Facteurs de risque

Les facteurs de risque de spondylose cervicale comprennent:

  • Âge.
  • Métier relié à un stress supplémentaire sur le cou.
  • Blessures antérieures au cou.
  • Facteurs génétiques. 
  • Tabagisme. Il a été associé à une augmentation des douleurs cervicales.

Complications

Si la moelle épinière ou les racines nerveuses sont sévèrement comprimées à la suite d’une spondylose cervicale, les dommages peuvent être permanents.

Diagnostic de la spondylose cervicale

L’examen physiquecomprend:

  • La vérification de l’amplitude des mouvements de votre cou.
  • La vérification des réflexes et de la force musculaire pour savoir s’il y a une pression sur les nerfs spinaux ou la moelle épinière
  • L’évaluation de la marche pour voir si la compression vertébrale affecte la démarche du patient.

Tests d’imagerie

Les tests d’imagerie peuvent fournir des informations détaillées pour guider le diagnostic et le traitement. Le médecin pourrait recommander:

  • Radiographie du cou qui peut montrer des anomalies. La radiographie du cou peut également exclure des causes rares et plus graves de douleurs et de raideurs au cou, telles que des tumeurs, des infections ou des fractures.
  • CT scan. Un scanner peut fournir une imagerie plus détaillée, en particulier des os.
  • IRM. L’IRM peut aider à identifier les zones où les nerfs pourraient être pincés.
  • Myélographie. Un colorant est injecté dans le canal rachidien pour fournir une imagerie radiographique plus détaillée.

Tests de la fonction nerveuse

Le médecin peut recommander des tests pour déterminer si les signaux nerveux se propagent correctement vers les muscles. Les tests de la fonction nerveuse comprennent:

  • Électromyographie. Ce test mesure l’activité électrique des nerfs lorsqu’ils transmettent des messages aux muscles lorsque ceux-ci se contractent ou sont au repos.
  • Étude de conduction nerveuse. Les électrodes sont fixées à la peau au-dessus du nerf à étudier. Un petit choc est passé à travers le nerf pour mesurer la force et la vitesse des signaux nerveux.

Traitement de la spondylose cervicale

Le traitement de la spondylose cervicale dépend de la gravité des signes et symptômes. Le but du traitement est de soulager la douleur, de maintenir autant que possible les activités habituelles et de prévenir les lésions permanentes de la moelle épinière et des nerfs.

Médicaments

Si les analgésiques en vente libre ne suffisent pas, le médecin pourrait prescrire:

Thérapie

Un physiothérapeute peut demander au patient d’effectuer des exercices pour aider à étirer et à renforcer les muscles du cou et des épaules. 

Chirurgie

Si les traitements classiques échouent ou si les signes et symptômes neurologiques – tels que la faiblesse des bras ou des jambes – s’aggravent, le patient pourrait subir une intervention chirurgicale.

La chirurgie peut avoir pour but de :

  • Retirer une hernie discale
  • Retirer une partie d’une vertèbre
  • Pratiquer greffe osseuse.

Modes de vie

  • Exercice régulier. Le maintien de l’activité physique aidera à accélérer la récupération. Les personnes qui marchent quotidiennement sont moins susceptibles de ressentir des douleurs au cou et au bas du dos.
  • Analgésiques en vente libre. L’ibuprofène, le naproxène ou l’acétaminophène sont souvent suffisants pour contrôler la douleur associée à la spondylose cervicale.
  • Chaleur ou glace. L’application de chaleur ou de glace sur votre cou peut soulager les muscles endoloris du cou.
  • Minerve. L’orthèse permet aux muscles de votre cou de se reposer. Cependant, une minerve ne doit être portée que pendant de courtes périodes car elle peut éventuellement affaiblir les muscles du cou.