Syndrome métabolique : les patients doivent consommer plus de vitamine E

Actualités





Les personnes atteintes du syndrome métabolique auraient besoin d’un apport plus important en vitamine E.

La vitamine E est un antioxydant dont les principales sources sont les amandes, le germe de blé et certaines huiles et légumes.

La carence en vitamine E est souvent fréquente puisque, selon différentes études, plus des trois quarts de la population des pays riches ne recevaient pas, par le biais de l’alimentation, la dose recommandée de vitamine E.

C’est le cas en particulier des patients souffrant du syndrome métabolique qui présentent une biodisponibilité plus faible de la vitamine E, un phénomène qui s’explique par le fait que la masse graisseuse capte de manière trop importante la vitamine E.

Selon des chercheurs américains (Oregon State University), les personnes souffrant du syndrome métabolique ont besoin d’environ 30 à 50% de plus de vitamine E que les personnes en bonne santé.

De plus, la vitamine E est nécessaire pour réduire le stress oxydatif (production excessive de radicaux libres dans le corps) et l’inflammation qui sont plus importants dans le syndrome métabolique.

Source: Metabolic syndrome increases dietary α-tocopherol requirements as assessed using urinary and plasma vitamin E catabolites: a double-blind, crossover clinical trial. The American Journal of Clinical Nutrition, january 2017.