Trouble de la personnalité limite (borderline)

Actualités

Le trouble de la personnalité limite (borderline) est un trouble de santé mentale qui affecte la façon dont on pense et dont on perçoit les autres. On a des difficultés à contenir ses émotions ou à maîtriser ses impulsions.

Le trouble de la personnalité limite est un trouble mental grave caractérisé par une incapacité à gérer efficacement ses émotions.  Les relations sont affectées. Il débute généralement à l’adolescence ou au début de l’âge adulte. Image par Sascha Milk de Pixabay

Le trouble de la personnalité limite provoque des problèmes de fonctionnement au quotidien. Cela comprend des problèmes d’image de soi, des difficultés à gérer ses émotions et son comportement.

La personne a une peur intense de l’abandon ou de l’instabilité et a du mal à tolérer la solitude. 

Une colère inappropriée, une impulsivité et des sautes d’humeur fréquentes peuvent éloigner les autres, même si la personne souhaite avoir des relations aimantes et durables.

Le trouble de la personnalité limite commence généralement au début de l’âge adulte. La maladie semble s’aggraver chez le jeune adulte et peut s’améliorer progressivement avec l’âge.

De nombreuses personnes atteintes de ce trouble s’améliorent avec le temps et avec l’aide d’un traitement et peuvent apprendre à vivre une vie satisfaisante.

Symptômes de la personalité borderline

Le trouble de la personnalité limite affecte ce que vous ressentez pour vous-même, vos relations avec les autres et votre comportement.

Les signes et symptômes peuvent inclure:

  • Une peur intense de l’abandon, allant même jusqu’à des comportements extrêmes pour éviter une séparation ou un rejet réel ou imaginaire.
  • Un modèle de relations intenses instables, comme l’idéalisation de quelqu’un à un moment, puis le fait de croire soudainement que la personne n’est pas la bonne personne.
  • Changements rapides de l’identité de soi et de l’image de soi.
  • Périodes de paranoïa liée au stress et de perte de contact avec la réalité, d’une durée de quelques minutes à quelques heures.
  • Comportement impulsif et risqué, comme le jeu, la conduite imprudente, les rapports sexuels non protégés, les dépenses inconsidérées, la consommation de drogues ou le désire de briser un bon parcours  (par ex. quitter soudainement un bon emploi).
  • Menaces ou comportements suicidaires ou automutilation, souvent en réponse à la peur de la séparation ou du rejet.
  • De larges sautes d’humeur d’une durée de quelques heures à quelques jours.
  • Sentiments continus de vide
  • Colère inappropriée et intense, telle que perdre fréquemment son sang-froid, être sarcastique ou amer ou avoir des bagarres physiques

Causes du trouble de la personnalité limite

Comme pour les autres troubles de santé mentale, les causes du trouble de la personnalité limite ne sont pas entièrement compris. En plus des facteurs environnementaux – tels que des antécédents de maltraitance ou de négligence envers les enfants – le trouble de la personnalité limite peut être lié à :

  • La génétique. 
  • Anomalies cérébrales. Certaines recherches ont montré des changements dans certaines zones du cerveau impliquées dans la régulation des émotions, l’impulsivité et l’agression. 

Facteurs de risque

Certains facteurs liés au développement de la personnalité peuvent augmenter le risque de développer un trouble de la personnalité limite. Ceux-ci inclus:

  • Prédisposition héréditaire. Vous courez peut-être un risque plus élevé si un parent proche – votre mère, votre père, votre frère ou votre sœur – a le même trouble ou un trouble similaire.
  • Une enfance stressante. De nombreuses personnes atteintes de ce trouble déclarent avoir été victimes de violence sexuelle ou physique ou d’être négligées pendant leur enfance. 

Complications

Le trouble de la personnalité limite peut endommager de nombreux domaines de la vie. Cela peut affecter négativement les relations intimes, l’emploi, l’école, les activités sociales et l’image de soi, entraînant:

  • Changements ou pertes d’emploi répétés.
  • Études non achevées.
  • Problèmes avec la justice, tels qu’une peine de prison.
  • Relations conflictuelles, stress conjugal ou divorce.
  • Automutilation (coupure ou brûlure) et hospitalisations fréquentes.
  • Implication dans des relations abusives.
  • Grossesses non planifiées, infections sexuellement transmissibles, accidents de la route et bagarres dues à des comportements impulsifs et à risque.
  • Tentative de suicide ou suicide.

De plus, ce trouble s’accompagne d’autres troubles de santé mentale, tels que:

Diagnostic

Les troubles de la personnalité incluent :

  • Un entretien détaillé avec un médecin
  • Une évaluation psychologique avec questionnaires
  • Des antécédents médicaux et un examen

Un diagnostic de trouble de la personnalité limite est généralement posé chez les adultes et non chez les enfants ou les adolescents. En effet, ce qui semble être des signes et des symptômes de trouble de la personnalité limite peut disparaître à mesure que les enfants deviennent plus matures.

Traitement

Le trouble de la personnalité limite est principalement traité par psychothérapie, mais des médicaments peuvent être prescrits. 

Le médecin peut également recommander une hospitalisation si la sécurité du patient est menacée.

Le traitement peut aider à faire face à la maladie. Il est également nécessaire de se faire soigner pour tout autre trouble de santé mentale qui survient souvent avec un trouble de la personnalité limite, tel que la dépression ou la toxicomanie. 

Psychothérapie

La psychothérapie – également appelée thérapie par la parole – est une approche de traitement fondamentale pour le trouble de la personnalité limite.  Les objectifs de la psychothérapie sont :

  • De se concentrer sur sa capacité actuelle à fonctionner
  • D’apprendre à gérer ses émotions
  • Réduire l’impulsivité en observant ses sentiments plutôt qu’en agissant sur eux
  • Travailler à améliorer ses relations en étant conscient de ses sentiments et de ceux des autres

Les types de psychothérapie qui se sont révélés efficaces incluent:

  • Thérapie comportementale dialectique.
  • Thérapie centrée sur le schéma.
  • Thérapie basée sur la mentalisation qui met l’accent sur la réflexion avant de réagir.

Médicaments

Certains médicaments peuvent aider à soulager les symptômes ou les problèmes concomitants tels que la dépression, l’impulsivité, l’agressivité ou l’anxiété. Les médicaments incluent des antidépresseurs, des antipsychotiques ou des médicaments stabilisateurs de l’humeur.

Hospitalisation

Parfois, il est nécessaire d’avoir besoin d’un traitement plus intense dans un hôpital ou une clinique psychiatrique. L’hospitalisation peut également protéger le patient de l’automutilation ou des comportements suicidaires.

Rétablissement

Apprendre à gérer ses émotions, ses pensées et ses comportements prend du temps. La plupart des gens s’améliorent considérablement, mais ils peuvent toujours lutter contre certains symptômes du trouble de la personnalité limite.

Les chances de succès augmentent lorsque le patient consulte un professionnel de la santé mentale qui a de l’expérience dans le traitement du trouble de la personnalité limite.