Un anticancéreux améliore la mémoire de souris atteintes d’Alzheimer

Actualités

Un médicament anticancéreux utilisé pour traiter les tumeurs cérébrales ralentit la mort neuronale et améliore la mémoire chez des souris atteintes d’Alzheimer, selon une étude publiée dans  le « Journal of Neuroscience » en mars 2012.

Les résultats de cette étude suggèrent que ce médicament, appelé épothilone D (EpoD), pourrait un jour être utilisé dans le traitement de la maladie d’Alzheimer.

La maladie d’Alzheimer est caractérisée par une accumulation de la protéine tau qui finit par empêcher les neurones de bien fonctionner en les privant de nutriments. L’anticancéreux EpoD empêche la destruction des microtubules qui assurent le transport de ces nutriments (dans la maladie d’Alzheimer, l’accumulation de la protéine empêche les micortubules de bien fonctionner).

D’autres chercheurs avaient préalablement dévoilé que l’anticancéreux Bexarotene, avait restauré les fonctions cognitives sur le même modèle de souris Alzheimer.