Une détresse psychologique augmente le risque d’AVC

Actualités

Selon une méta-analyse portant sur 68.000 anglais, les sujets présentant des symptômes de détresse psychologique (anxiété, dépression, problèmes sociaux ou perte de confiance) ont un risque accru de décès allant de 16% (si les symptômes de détresse psychologique sont légers) à 67% (si les symptômes sont élevés).

Ces décès ont pour origine un infarctus ou un AVC (et dans le cas de symptômes élevés, un cancer).  Les chercheurs ont émis l’hypothèse qu’un stress aigu peut réduire le flux de sang vers le cœur ou que la dépression peut conduire à des niveaux accrus d’inflammation (source : British Medical Journal, juillet 2012).