Traitement Alzheimer: la FDA garde ses critères de sélection

Actualités

Contrairement à ce qu’elle avait annoncé en février dernier, la FDA, l’agence de santé américaine, a décidé de ne pas abaisser les critères de sélection de nouvelles molécules dans le traitement de la maladie d’Alzheimer, au stade léger de la maladie. Pour qu’une molécule soit cliniquement efficace, il faut qu’elle ralentisse le déclin des troubles cognitifs mais aussi qu’elle améliore le comportement des patients. Selon la communauté médicale, il est difficile d’évaluer le bénéfice d’une molécule sur le fonctionnement d’un patient dont les symptômes cognitifs sont peu marqués.