Alzheimer: une protéine prédit la vitesse du déclin cognitif

Actualités

Des niveaux élevés d’une protéine – appelée VILIP-1 – dans le liquide céphalorachidien (LCR) * seraient associés à un déclin plus rapide des facultés mentales d’un patient chez qui un diagnostic de maladie d’Alzheimer vient d’être posé. Cette augmentation de VILIP-1 dans le LCR reflète la mort progressive des neurones.

* Liquide céphalorachidien (LCR). Liquide de couleur jaune présents dans les ventricules (cavités) du cerveau. Il est constitué d’eau à 99 %. Le LCR contribue à absorber les coups et diminuer la pression à la base du cerveau.

Ces travaux, menés sur 60 patients, doivent être confirmés par des études plus larges.

Une étude précédente indiquait que les individus sains avec des niveaux élevés de VILIP-1 avaient un risque plus élevé que la moyenne de développer la maladie d’Alzheimer trois ans après.

Sources : Ann Neurol. 2011 70:274-85; Neurology. 2012 Mar 6;78:709-19.