neurones

Alzheimer : des dommages au cerveau observés vers 40 ans

parkinson

Parkinson : les antipsychotiques plus nocifs que bénéfiques

AVC

AVC et traitement de l’hypertension

Vos questions

«Pourquoi est-il difficile de s’occuper d’une personne atteinte de la maladie d’Alzheimer ?»Voir la réponse »

1. Elle perd sa faculté de raisonner et s’exprimer, et devient de plus en plus dépendante.

2. Il faut savoir comprendre les paroles et gestes d’un malade qui n’a plus la capacité de s’exprimer de manière cohérente, ou qui est incapable de s’exprimer.

3. Les troubles comportementaux (agressivité par exemple) sont souvent difficiles à tolérer et à accepter par le soignant.

4. La maladie affecte également l’entourage qui devient plus angoissé.

5. La prise en charge d’un malade est un fardeau pour l’aidant qui s’épuise physiquement et mentalement, sans rien recevoir en retour.

6. Le proche est affecté de voir les performances cognitives et physiques du malade se détériorer.

«De quoi souffre la personne avec un déclin cognitif léger mis à part les troubles de mémoire?»Voir la réponse »

Un tiers des patients ont de la difficulté à effectuer des activités quotidienne demandant un effort intellectuel (ex. faire des courses, gérer un budget, prendre le métro etc.).