Chutes des personnes âgées : conséquences et prévention

Le gras trans augmente le risque de démence

La pupille servirait à dépister la maladie d’Alzheimer

Qu’est-ce-que le curcuma ?

Qu’est ce qu’une habilitation familiale ?

Les anti-inflammatoires pourraient traiter la dépression

Alzheimer : une molécule refait parler d’elle

Comment sont gérés les contrats d’assurance-vie d’un majeur protégé ?

La consommation excessive d’alcool chez les personnes âgées

Les bienfaits de l’artichaut

La stimulation cérébrale profonde dans la maladie d’Alzheimer

A quoi sert la mesure de sauvegarde de justice ?

Vos questions

«La maladie de Parkinson est-elle héréditaire ?»Voir la réponse »

Non, dans la plupart des cas. Des études menées sur de vrais jumeaux ont montré que le rôle des gènes était insignifiant. Il existe cependant des gènes de prédisposition, c’est-à-dire des gènes* dont la mutation augmente le risque de maladie de Parkinson. Ainsi, on retrouverait chez 10% de malades un autre cas de Parkinson dans la famille.

* Exemple : gène Parkine.

 

«Laquelle des techniques de neuroimagerie est appropriée dans l’évaluation des patients atteints de la maladie d’Alzheimer ?»Voir la réponse »

Tomodensitométrie (scanner X)

Électroencéphalographie

Tomographie par émission de positon (TEP)

Tomographie par émission mono-photonique (SPECT) ?

 

Voir la réponse ci-dessous

 

 

 

 

 

Tomodensitométrie (scanner X)

Les techniques de neuroimagerie qui permettent de visualiser la structure du cerveau (scanner, imagerie par résonnance magnétique) sont appropriées dans l’évaluation initiale des patients atteints de démence, afin de détecter des lésions qui peuvent entraîner des troubles cognitifs (par exemple accident vasculaire cérébral, lésions de petits vaisseaux, tumeur).

Les études d’imagerie sont particulièrement importantes pour exclure des causes potentiellement traitables de déclin cognitif telles que l’hématome sous-dural chronique ou l’hydrocéphalie à pression normale.

La TEP ou le SPECT ne sont pas recommandées pour des examens de routine chez des patients Alzheimer. L’électroencéphalographie est utile lorsque l’on soupçonne la maladie de CreutzfeldtJakob ou d’autres maladies virales liées au prion.