Nos publications

Un programme pour améliorer la qualité de vie des personnes atteintes d’une démence

Les changements de personnalité : un signe précoce de maladie d’Alzheimer ?

Alzheimer : un traitement à l ‘étude avec des résultats décevants

L’apnée du sommeil : un facteur de risque de la maladie d’Alzheimer ?

L’aphasie progressive primaire

La démotivation chez la personne âgée

L’échelle d’évaluation de la démotivation

Alzheimer : peu de pertes de neurones finalement ?

Détection des troubles cognitifs légers

Les syndromes parkinsoniens

L’inflammation jouerait un rôle important dans la maladie d’Alzheimer

Vos questions

«Alzheimer: comment aider le malade à se laver ?»Voir la réponse »

Certaines précautions sont à prendre, et doivent évoluer au fur et à mesure que la maladie s’aggrave. Par exemple :
– Assurer l’intimité de la personne.
– Placez la serviette, le gant et la brosse bien en vue et à portée de la main, etc.

Si la personne doit prendre son bain, l’aidant doit tout d’abord préparer l’environnement, afin d’assurer la sécurité du patient (placer un tapis antidérapant dans et à l’extérieur de la baignoire).

La préparation du bain se fait en plusieurs étapes, en prenant soin de lui présenter cette étape comme un moment agréable de la journée (utilisez des mots réconfortants). Vérifier la température de la pièce et de l’eau. Prolonger le bain si elle l’apprécie. Ne jamais la laisser seule dans son bain.

«Alzheimer: le malade a t-il du mal à se faire comprendre ?»Voir la réponse »

Il éprouve des difficultés à formuler une idée, surtout si elle est abstraite. Il se répète souvent, se trompe de mots (par ex. dit chaussette au lieu de chaussure). Son visage est moins expressif.

Le vocabulaire s’appauvrit au fur et à mesure que la maladie s’aggrave (par ex. il utilise les mots ‘truc’), ne peut raconter un événement de manière chronologique.

Il finit par répéter les mêmes mots au stade sévère de la maladie, pour ne plus finalement parler.