Nos publications

Le comportement agressif varie selon la forme de démence

Un majeur sous tutelle ou curatelle peut-il faire un testament ?

Pourquoi la ménopause pourrrait favoriser la maladie d’Alzheimer

Alzheimer : le donépézil est-il le médicament le plus efficace ?

Les douleurs neuropathiques après un AVC : comment les traiter

La luminothérapie est-elle efficace pour les personnes Alzheimer ?

Anti-inflammatoires : leur efficacité dans la dépression et la prévention de la démence

Alzheimer : la perte de poids est-il un signe avant-coureur ?

Alzheimer : quels sont les signes précurseurs ?

Les jeux videos et de réflexion pour combattre Alzheimer ?

Testez votre mémoire

Vos questions

«Lequel des symptômes suivants est caractéristique de la psychose associée à la maladie de Parkinson ?»Voir la réponse »

  1. Amnésie
  2. Aphasie
  3. Hallucinations auditives
  4. Hallucinations visuelles

 

Réponse ci-dessous

 

 

 

 

 

 

 

 

 

4. Hallucinations visuelles

Les symptômes psychotiques sont en moyenne rapportés plus de 10 ans après le diagnostic initial.

La psychose dans la maladie de Parkinson se manifeste le plus souvent par des hallucinations visuelles, qui peuvent se produire à tout moment de la journée, même si elles sont fréquemment rapportées en fin de soirée pendant les périodes de faible stimulation. Les hallucinations visuelles concernent généralement des personnes ou des animaux, mais peuvent également représenter des objets inanimés. Elles durent généralement de quelques secondes à quelques minutes et se produisent à une fréquence au moins hebdomadaire.

Les hallucinations auditives sont généralement accompagnées d’hallucinations visuelles. Elles sont moins fréquentes dans la psychose associée à la maladie de Parkinson que dans la schizophrénie, et incluent généralement des chuchotements ou de la musique plutôt que des voix menaçantes (contrairement à la schizophrénie).

D’autres phénomènes tels que l’état confusionnel aigü ont été rapportés dans la littérature scientifique, ainsi que des « hallucinations de présence » (sentiment d’avoir une personne ou un animal à proximité) ou des « hallucinations de passage » (apparition d’images ou d’ombres fugitives qui sont vues dans la périphérie du champ visuel d’un patient).

Les troubles délirants et la désorganisation de la pensée sont également observés dans la psychose, mais dans une moindre mesure.

Enfin, les idées paranoïaques impliquant l’infidélité conjugale sont aussi fréquentes, ainsi que la mégalomanie et le délire de persécution.

«Alzheimer: les malades sont-ils tous affectés de la même façon?»Voir la réponse »

Non. Un patient peut voir ses facultés cognitives sensiblement touchées, mais être relativement autonome, alors qu’un autre peut éprouver des difficultés à s’habiller bien que ses fonctions cognitives soient relativement préservées.

De même, deux personnes se situant au même stade peuvent présenter des atteintes différentes sur le plan, par exemple, du langage et ou de l’orientation.