Les agitations chez la personne âgée

Alzheimer : un examen du cerveau utile pour un dépistage précoce ?

Un majeur sous tutelle ou curatelle peut-il voter ?

Qu’est-ce-qu’un neurotransmetteur ?

Quel est le coût d’une tutelle ou d’une curatelle ?

Un test pour évaluer sa mémoire à court terme

Comment fonctionne le neurone ?

Qu’est-ce-que le système limbique ?

Un majeur sous tutelle ou curatelle a t-il le choix de son logement ?

Alzheimer : tout ce qu’il faut savoir sur la maladie

Auguste D., la première patiente de A. Alzheimer

Congrès international en psychiatrie (Paris, 28-29 mars 2019)

Vos questions

«D’où vient le mot Alzheimer?»Voir la réponse »

Du docteur Alois Alzheimer, médecin pathologiste allemand. Il fut le premier à observer en 1906 des lésions dans le cerveau d’une femme morte à 56 ans, ayant souffert d’une perte progressive de ses facultés mentales. Il fit le lien entre ces lésions cérébrales et la détérioration de ses capacités cognitives.

«Lequel des éléments suivants n’est pas un facteur de risque reconnu de la maladie d’Alzheimer ?»Voir la réponse »

  1. Les facteurs vasculaires ?
  2. L’hypertension ?
  3. L’abus d’alcool ?
  4. Le traumatisme crânien ?

Voir la réponse plus bas

 

 

 

 

 

Réponse : l’abus d’alcool 

La cause de la maladie d’Alzheimer est inconnue. Plusieurs chercheurs croient maintenant que la convergence des facteurs de risque environnementaux et génétiques déclenchent une cascade d’événements qui, après dix à vingt ans, conduisent à la démence et à la maladie d’Alzheimer en particulier.

Les facteurs de risque de la maladie d’Alzheimer identifiés à ce jour sont les suivants:

 L’âge avancé

• Les antécédents familiaux

 La forme E4 du gène de l’apolipoprotéine E (APOE4)

• L’obésité

 La résistance à l’insuline

 Les facteurs vasculaires

 La dyslipidémie (concentration trop élevée de lipides dans le sang)

• L’hypertension

 Les marqueurs de l’inflammation

 La trisomie 21

 Le traumatisme crânien

L’hypertension qui survient à l’âge mûr est un facteur de risque établi. Une étude post-mortem a ainsi évalué le lien entre l’hypertension et la maladie d’Alzheimer et rapporté que les patients sous bêtabloquant (un anti-hypertenseur) présentent plus de lésions cérébrales que ceux qui ne prennent pas ce type de médicament.