dents

Une bonne hygiène dentaire pourrait ralentir la progression de la maladie d’Alzheimer

course

La course à pied augmente le risque d’arthrose

parkinson

Le tremblement essentiel : une maladie sous-évaluée

sel

Une faible consommation de sel n’est pas bon pour tout le monde

activité physique

L’activité physique à domicile bénéfique pour les personnes Alzheimer

ventre

L’embonpoint augmenterait le risque de cancer de la prostate

obesite

Comment le cerveau peut favoriser l’obésité

adipocytes

Une maladie rare permet de mieux comprendre l’apparition du diabète

medicaments

Alzheimer : un essai clinique avec des résultats mitigés

diabete

Un anti-diabétique réduit le risque de maladies cardiovasculaires

genou

Des genoux fragiles favorisent les chutes chez les personnes âgées

anastore_complements_250x250

Le cuivre brûleur de graisse ?

Vos questions

«Laquelle des techniques de neuroimagerie est appropriée dans l’évaluation des patients atteints de la maladie d’Alzheimer ?»Voir la réponse »

Tomodensitométrie (scanner X)

Électroencéphalographie

Tomographie par émission de positon (TEP)

Tomographie par émission mono-photonique (SPECT) ?

 

Voir la réponse ci-dessous

 

 

 

 

 

Tomodensitométrie (scanner X)

Les techniques de neuroimagerie qui permettent de visualiser la structure du cerveau (scanner, imagerie par résonnance magnétique) sont appropriées dans l’évaluation initiale des patients atteints de démence, afin de détecter des lésions qui peuvent entraîner des troubles cognitifs (par exemple accident vasculaire cérébral, lésions de petits vaisseaux, tumeur).

Les études d’imagerie sont particulièrement importantes pour exclure des causes potentiellement traitables de déclin cognitif telles que l’hématome sous-dural chronique ou l’hydrocéphalie à pression normale.

La TEP ou le SPECT ne sont pas recommandées pour des examens de routine chez des patients Alzheimer. L’électroencéphalographie est utile lorsque l’on soupçonne la maladie de CreutzfeldtJakob ou d’autres maladies virales liées au prion.

«Alzheimer: que faire pour assurer la sécurité d’un malade ?»Voir la réponse »

Certaines précautions sont à prendre tels que :
– ranger les médicaments et produits dangereux dans une armoire.
– Enlevez les verrous de certaines pièces afin d’éviter que le malade s’enferme.
– Protégez les prises de courant.