Nos publications

Alzheimer : le rôle de la maladie vasculaire se confirme

Oxybutynine : Un antispamodique lié à un risque accru de démence

La perte auditive peut doubler d’ici 2060

Comment le juge des tutelles instruit-il une demande de protection judiciaire ?

Comment sont gérés les comptes bancaires du majeur sous tutelle ou curatelle ?

La parodontite : un signe de pré-diabète ?

Prescrire la marche comme traitement préventif ?

Peg the Mole : une application pour traiter les victimes d’AVC

Un besoin de sommeil supplémentaire est-il un signe de démence ?

Thérapie de remplacement de la testostérone : les bénéfices et les risques possibles

Comment les graisses, la paresse et le diabète sont reliés

Vos questions

«Alzheimer: comment classe-t-on les malades ?»Voir la réponse »

Il existe des échelles (tels que l’échelle de Reisberg) qui répartissent les malades suivant des critères comportementaux. Cependant, la définition de ces critères est subjective, car la maladie n’évolue pas de la même façon chez tous les malades. En voici un résumé :

Stade 1. Le sujet ne se plaint pas de troubles de mémoire.

Stade 2. Ses facultés mentales sont très légèrement affaiblies : le sujet oublie de localiser des objets familiers, les noms de vieilles connaissances…

Stade 3. Ses facultés mentales sont légèrement affaiblies : le malade se perd, travaille moins bien, ne trouve pas ses mots, perd des choses importantes, a du mal à se concentrer, ne retient pas les choses qu’il vient d’apprendre…

Stade 4. Ses facultés mentales sont affaiblies. Le malade ne peut plus vraiment s’occuper de ses affaires. Il se désintéresse de plus en plus des événements quotidiens. Ses troubles sont objectivement observés lors d’une entrevue clinique.

Stade 5. Ses facultés mentales sont vraiment affaiblies : le patient est autonome, sauf pour la toilette et le manger. Il ne se souvient plus des noms de ses proches (sauf de ses enfants et de son époux(se). Il est désorienté dans l’espace et le temps.

Stade 6. Ses facultés mentales sont gravement affaiblies : le patient est totalement dépendent. il se souvient partiellement des faits de son passé. Il est généralement peut conscient de son environnement. Il se souvient généralement de son nom et de celui de son époux(se). Idées délirantes, troubles obsessionnels, anxiété, agitation.

Stade 7. Ses facultés mentales sont très gravement affaiblies : la personne est aphasique, ne parle et ne marche presque plus.

«Alzheimer: que faire si la personne est désorientée?»Voir la réponse »

La perte d’orientation dans le temps et l’espace est un symptôme caractéristique de la maladie d’Alzheimer. Il existe plusieurs trucs pour aider la personne à s’orienter. En voici deux :
– Installer de manière visible des horloges dont l’heure est indiquée avec des chiffres (orientation dans le temps).
– Identifiez la pièce par un objet de couleur qui lui appartient (orientation dans l’espace).