Amantadine

Médicaments




Substance active Quelques noms commerciaux
Amantadine Hydrochloride Symadine®, Symmetrel®, Endantadine®

Indications

Traitement de la maladie de Parkinson

Comment fonctionne l’amantadine ?

Un faisceau de neurones produisant la dopamine (un neurotransmetteur impliqué dans le contrôle des mouvements) se projettent d’une région cérébrale (appelée substance noire) à une autre (appelée le striatum).

Ce faisceau de neurones forme la voie dopaminergique nigrostriée.

La destruction progressive de la voie dopaminergique nigrostriée entraîne une diminution de la production de dopamine, à l’origine de la plupart des symptômes observés dans la maladie de Parkinson (tremblement, rigidité, akinésie, lenteur des mouvements).

Le mécanisme d’action de l’amantadine n’est pas précisemment connu. Les études pré-cliniques suggèrent que l’amantadine augmente les niveaux de dopamine en stimulant la libération de dopamine ou en diminuant la recapture de dopamine.

Etudes cliniques

Une revue de littérature publiée en 2012 et regroupant 11 études cliniques conclut que l’amantadine réduit les dyskinésies [1] provoquées par lalévodopa chez les patients parkinsoniens.

Cet effet bénéfique serait efficace chez deux tiers des patients [2].

Posologie et mode d’administration

La dose initiale (100 mg/jour) peut être graduellement augmentée jusqu’à 300-400 mg/jour après une à plusieurs semaines de traitement.

Les patients doivent être surveillés (pour déceler les effets indésirables éventuels) lorsque l’on démarre le traitement et l’on augmente la dose.

L’amantadine (100-200 mg/jour) et la lévodopa peuvent être prescrites de manière concomitante.

Contre-indications – mises en garde – précautions

  • L’amantadine est contre-indiquée chez les patients ayant une hypersensibilité connue à l’amantadine.
  • Des cas de morts et de tentatives de suicide ont été rapportés après une overdose d’amantadine.
  • Un traitement à l’amantadine ne doit pas être brutalement arrêté chez les patients parkinsoniens.
  • L’amantadine peut troubler la vision, dilater les pupilles ou altérer l’acuité mentale.
  • Les médicaments bloquant les effets de l’acétylcholine peuvent amplifier certains effets secondaires (bouche sèche, rétention urinaire) de l’amantadine.
  • Les patients ayant des antécédants de surmédication, de troubles mentaux, d’épilepsie, d’insuffisance rénale, de maladie du foie ou d’insuffisance cardiaque doivent être étroitement surveillés; de même que les patients prenant d’autres médicaments (sédatifs, régulateurs de l’humeur, stimulants du système nerveux central).
  • Les patients doivent éviter de consommer de l’alcool de manière excessive.

Effets indésirables les plus fréquents

Nausée, vertiges, insomnie, puis anxiété, irritabilité, rétention urinaire, extrémités enflées, confusion et hallucinations.

Notes

[1] La dyskinésie sont des mouvements involontaires anormaux du visage, de la bouche, des bras et des jambes. Ils sont observés chez les patients recevant un traitement prolongé à la levodopa.

[2] Sources: Can J Neurol Sci. 2012 Jul;39(4):465-72; Cochrane Database Syst Rev. 2003; PLoS One. 2010 Dec 31;5(12):e15298).

Pour de plus amples informations sur ce médicament, veuillez contacter votre médecin ou votre pharmacien.

Cet article doit être considéré comme une information et un outil de formation et non comme une consultation médicale; laquelle relève, stricto sensu, d’une relation individuelle avec un professionnel patenté et selon les règles en vigueur dans le pays.