Ginkgo biloba

Nutrition

GinkgoLe Ginkgo biloba est un arbre ancestral dont les fleurs séchées -contenant la partie médicinale- sont utilisées par la médecine traditionnelle chinoise dans le traitement des affections respiratoires (asthme, bronchites). La description des propriétés médicinales du ginkgo biloba pour traiter l’asthme et la bronchite date de plus de 2000 ans avant J-C.

Indication

L’extrait de ginkgo biloba – appelé EGb 761 – est prescrit dans de nombreux pays (Allemagne, Belgique, Brésil, Chine, France) mais il est qualifié de supplément alimentaire en Amérique du Nord.

L’EGb 761 est surtout indiqué dans  le traitement du trouble cognitif accompagnant ou non une démence (l’indication diffère selon le pays).

En France, l’EGb 761 (Tanakan ®) est prescript dans le traitement : 
   – du déficit cognitif et neurosensoriel chronique du sujet âgé qui ne souffre d’aucune démence. 
   – des baisses d’acuité auditive, les vertiges, les acouphènes d’origine vasculaire. 
   – des baisses d’acuité visuelle et les troubles du champ visuel. 
   – de la claudication intermittente des artériopathies chroniques oblitérantes des membres inférieurs (au stade 2). 
   – du phénomène de Raynaud (maladie caractérisée par une mauvaise ou une interruption de la circulation sanguine dans les doigts, les oreilles et le nez, suite à une émotion ou un froid intense).


Ginkgo Biloba

Efficacité

Déficit cognitif dans la maladie d’Alzheimer 

Sept des huit études cliniques rapportent que l’extrait de Ginkgo EGb 761 améliore les fonctions cognitives chez les personnes âgées souffrant de troubles cognitifs (troubles de mémoire) légers mais ne souffrant pas d’une démence (par exemple la maladie d’Alzheimer). Ces résultats positifs se traduisent notamment par une baisse de la fréquence des oublis. Le ginkgo semble aussi améliorer l’humeur ainsi que les activités de la vie quotidienne.

En 2010, une méta-analyse indépendante confirmait l’efficacité clinique de l’extrait spécial de ginkgo EGb 761®. Les résultats indiquent que l’EGb 761 améliore sensiblement les facultés cognitives de patients atteints de démence. Dans leurs calculs, les chercheurs ont, pour la première fois, également pris en considération le risque que les facultés cognitives des patients continuent de diminuer du fait de la progression naturelle de leur maladie.

Wang et ses collaborateurs ont rasssemblé les données provenant de 6 études cliniques ayant rempli les critères de qualité exigeants. Dans ces études, 1 838 patients atteints de démence diagnostiquée selon des critères scientifiques ont été assignés de façon aléatoire soit dans un groupe recevant l’extrait de ginkgo, soit dans un groupe recevant une préparation dépourvue de principe actif (groupe placebo). Ni les patients, ni les médecins ayant réalisé l’étude ne savaient dans quel groupe de traitement les patients avaient été placés (c’est un essai clinique en double aveugle).

Les chercheurs ont employé une méthode statistique qui tient compte du risque de progression des déficiences cognitives. En effet, les études antérieures avaient démontré que les différences mesurées entre les patients traités au ginkgo et ceux recevant un placebo ne dépendaient pas uniquement du degré d’efficacité du médicament, mais aussi de la rapidité avec laquelle la maladie d’Alzheimer et ces symptômes (ex. troubles de la mémoire, concentration, traitement de l’information) s’aggravaient chez les patients non traités.

L’étude a révélé une supériorité statistiquement significative et très importante de l’extrait par rapport au placebo, notamment lorsque le risque de progression de la perte des facultés était pris en considération. Ce résultat coïncide avec l’évaluation de l’institut allemand pour la qualité et l’économicité dans la santé publique (Institut für Qualität und Wirtschaftlichkeit im Gesundheitswesen) (Source : Pharmacopsychiatry 2010; 43: 86-91).

Cependant, l’efficacité de l’extrait de Ginkgo biloba, commercialisé en France sous le nom de Tanakan, a été remise en question par la Haute Autorité de la Santé (HAS) en France. Le Tanakan ne sera pas plus remboursé par la Sécurité Sociale en 2012. Rappelons que l’extrait de Ginkgo biloba n’est pas considéré comme un médicament au Canada. Cette décision fait suite aux essais cliniques n’ayant rapporté aucun effet préventif chez les personnes âgées souffrant ou non d’un déficit cognitif.

Prévention de la maladie d’Alzheimer

L’extrait de ginkgo biloba ne prévient pas la maladie d’Alzheimer et ne freine sa progression, selon une étude publiée dans la revue britannique The Lancet Neurology (octobre 2012). Environ la moitié des 2854 personnes âgées de plus de 70 ans et qui se plaignaient de troubles de mémoire ont reçu un extrait de ginkgo biloba (au moins 240 milligrammes par jour), alors que l’autre groupe a reçu un placebo. Les participants ont été soumis régulièrement à une batterie de tests cognitifs, sur une période maximale de cinq ans.

Résultats : 61 participants du groupe ayant pris du ginkgo biloba ont été diagnostiqués comme souffrant probablement d’alzheimer, contre 73 dans le groupe placebo. Cette différence n’est pas considérée comme significative. Une étude publiée dans JAMA (2008) avait préalablement également montré que le ginkgo biloba ne réduisait pas le risque de développer une démence chez des individus âgés de 75 ans et plus, qui étaient soit en bonne santé mentale ou souffraient d’un déficit cognitif léger.

En juin 2010, le laboratoire pharmaceutique Ipsen avait annoncé avoir bouclé un essai clinique visant à évaluer les effets préventifs du Ginkgo biloba sur la maladie d’Alzheimer. Les résultats indiquent que l’extrait ne retarde l’apparition de la démence liée à la maladie d’Alzheimer, mais permettent de noter une efficacité « statistiquement » significative chez les patients traités pendant au moins quatre ans.

L’étude, qui a duré cinq ans, portait sur une population de 2.854 patients à risque âgés de 70 ans ou plus. Malgré les résultats cliniques mitigés, cet essai majeur « va fournir à la communauté médicale et scientifique de nombreuses opportunités de recherche future », note Ipsen, qui évoque « l’ouverture de nouvelles perspectives ». Parmi celles-ci, selon le groupe, « l’identification, grâce aux analyses à venir des résultats, de la transition » de troubles de la mémoire exprimés par le patient à « un déclin cognitif et une démence à cinq ans ».

Ipsen va également transférer à la recherche publique française une « banque biologique » constituée au cours de l’étude et contenant les échantillons de sang et les extraits d’ADN de 2.107 patients.

Dyskinésie tardive

La dyskinésie tardive est un trouble du mouvement provoqué par le traitement chronique avec des antipsychotiques. L’extrait de ginkgo (EGb 761) semble réduire la sévérité des symptômes de dyskinésie tardive chez les personnes schizophrènes traitées avec des antipsychotiques.

Baisse de l’acuité auditive et des vertiges 

Cinq études ont montré que le Ginkgo diminue modérément les acouphènes (bourdonnements d’oreilles) et diminue la baisse d’acuité auditive. Cependant, cette efficacité doit être confirmée par d’autres études plus rigoureuses portant sur un nombre plus important de patients. L’extrait pourrait également réduire les troubles d’équilibre.

Claudication intermittente (insuffisance circulatoire artérielle des jambes)

Les résultats provenant de huit études cliniques indiquent que le Ginkgo améliore la distance parcourue à pied par les personnes souffrant de claudication intermittente (comparé aux personnes ne recevant pas le médicament). Cet effet positif du Ginkgo est modéré, mais significatif. De plus, le Ginkgo a une efficacité égale à celle de la pentoxifylline (médicament utilisé pour traiter les douleurs des jambes provoquées par des problèmes circulatoires). La prise de ginkgo pourrait réduire le risque d’opération chirurgicale.

Maladies cardiovasculaires

Une étude doit déterminer si le Ginkgo biloba réduit le risque de maladie cardiovasculaire et la mortalité chez les personnes âgées de plus de 75 ans.

Anxiété

Les études montrent que la prise d’un extrait à base de ginkgo (EGb 761, Tanakan, Ipsen) peut réduire les symptômes de l’anxiété.

Troubles de la vue

Il est possible que l’extrait de ginkgo biloba améliore la perception des couleurs chez les personnes diabétiques souffrant d’une atteinte de la rétine. De plus, l’extrait de feuilles de ginkgo pourrait améliorer la baisse du champ visuel chez les personnes ayant un glaucome.

Dégénérescence maculaire liée à l’âge

Il est possible que l’extrait de feuilles de ginkgo biloba pourrait réduire les symptômes chez les personnes atteintes d’une dégénérescence maculaire liée à l’âge.

Les effets du Ginkgo apparaissent en général 4 semaines après traitement.

 

Comment fonctionne le Ginkgo biloba ?

Les principales substances actives sont les flavonoïdes et les terpènes. Les extraits standardisés contiennent environ 24% de flavonoïdes glycosides et 6% de terpènes (c.-à-d. des ginkgolides et des bilobalides). Les flavonoïdes et les terpènes ont la propriété de bloquer la production de molécules toxiques pour les cellules, à savoir les radicaux libres et les molécules inflammatoires. Le Ginkgo est donc un extrait naturel ayant des propriétés antioxydantes et anti-inflammatoires.

De plus, l’extrait de Ginkgo biloba augmente le flux sanguin en dilatant les vaisseaux et en diminuant la viscosité du sang.

Il a été enfin montré que l’extrait de Ginkgo biloba bloque la production de l’amyloïde, un peptide toxique qui s’accumule dans le cerveau des patients atteints de la maladie d’Alzheimer.

Ces multiples propriétés expliquent pourquoi le Ginkgo biloba est considéré comme un extrait naturel protégeant les neurones et augmentant les fonctions cognitives des personnes âgées (atteintes ou non de démence) souffrant de troubles de mémoire.

 

Précautions d’emploi

L’extrait de feuilles de ginkgo biloba est sans danger lorsqu’il est pris aux doses appropriées. Il peut toutefois provoquer dans quelques cas les effets indésirables suivants :

Effets indésirables Contre-indications

Vomissement Nausée 

Diarrhée 

Maux de tête 

Saignement 

Vertige 

Palpitations

Réactions allergiques cutanées

Hypersensibilité au Ginkgo Personnes hémophiles

Réactions allergiques cutanées. Le ginkgo biloba (fruit, pulpe, extrait de feuilles) pourrait causer une réaction allergique, en particulier chez les sujets allergiques à l’herbe à puce ou au chêne vénéneux.

Saignements. Le ginkgo a la propriété de fluidifier le sang, ce qui augmente le risque d’hémorragie et d’hématome. Des cas d’hémorragies ont été rapportés chez des individus ayant consommé de l’extrait de ginkgo biloba.

L’utilisation d’extraits non standardisés et/ou de faible qualité peut augmenter le risque d’effets indésirables.

Les graines (surtout fraîches) de ginkgo ou le ginkgo consommé à l’état brut peuvent provoquer des effets indésirables sérieux :  difficultés respiratoires,  pulsations cardiaques, convulsions, voire une perte de connaissance et la mort.

 

Interactions

L’extrait de ginkgo biloba peut interagir avec les médicaments suivants:

  • Solutions buvables alcoolisées
  • Anticoagulants, agents antiplaquettaires et thrombolytiques (aspirine, clopidogrel (Plavix), héparine, indométhacine, warfarine (Coumadin)).
  • Anticonvulsivants
  • Antidiurétiques (ex. insuline, glimépiride, rosiglitazone)
  • Inhibiteurs de la monoamine oxydase et de la recapture de sérotonine (antidépresseurs)
  • Anti-inflammatoires non stéroïdiens (ex. ibuprofène)
  • Diurétiques
  • Alprazolam (Xanax) : l’extrait de ginkgo pourrait réduire l’effet du Xanax
  • Buspirone (BuSpar) : l’extrait de ginkgo pourrait provoquer une hyperactivité du patient prenant du buspirone.
  • Antidépresseurs (ex. fluoxétine (Prozac))
  • Talinolol : le ginkgo biloba pourrait augmenter les effets du talinolol.

L’extrait de ginkgo biloba peut interagir avec les plantes et suppléments suivants:

  • Millepertuis : son association avec le gingko pourrait provoquer des symptômes maniaques chez les personnes dépressives.
  • Plantes qui augmentent le risque de convulsions (ex. acide folique, essence d’absinthe, la feuille de cèdre, le genévrier, la L-carnitine, la mélatonine, le romarin, la sauge).
  • Plantes et suppléments qui pourraient ralentir la coagulation du sang (risque d’hémorragie accru) : vitamine E, ail, clou de girofle, gingembre, Panax ginseng.

 

Posologie

  • Troubles cognitifs :  120 à 240 mg/jour d’extrait de feuilles de ginkgo (deux à trois prises par jour).
  • Maladie de Raynaud : 360 mg/jour d’extrait de feuilles de ginkgo (trois prises).
  • Claudication et problèmes de circulation : 120 à 240 mg/jour d’extrait de feuilles de ginkgo (deux ou trois prises).
  • Vertiges : 120 à 160 mg/jour d’extrait de feuilles de ginkgo (deux ou trois prises).
  • Glaucome : 40 mg d’extrait de feuilles de ginkgo, trois fois par jour pendant un mois maximum.

Infusion : 3 à 6 g de feuilles par jour.

Stockage: à l’abri de la lumière et de l’humidité.

 

Publications

Birks J, Grimley EV, Van Dongen M. Ginkgo biloba for cognitive impairment and dementia. Cochrane Database Syst Rev. 2002.

Cesarani A, Meloni F, Alpini D, et al. Ginkgo biloba (EGb 761) in the treatment of equilibrium disorders. Adv Ther 1998;15:291-304.

DeKosky ST et al. Ginkgo biloba for prevention of dementia. JAMA 2008;300:2253-62. 

Ernst E. The risk-benefit profile of commonly used herbal therapies: Ginkgo, St. John’s Wort, Ginseng, Echinacea, Saw Palmetto, and Kava. Ann Intern Med. 2002; 136(1):42-53.

Ernst E, Stevinson C. Ginkgo biloba for tinnitus: a review. Clin Otolaryngol. 1999 24:164-7.

Fies P, Dienel A. [Ginkgo extract in impaired vision–treatment with special extract EGb 761 of impaired vision due to dry senile macular degeneration]. Wien Med Wochenschr 2002;152:423-6.

Jacoby D, Mohler ER 3rd. Drug treatment of intermittent claudication. Drugs. 2004 64:1657-70.

Kennedy DO et al. Acute cognitive effects of standardised Ginkgo biloba extract complexed with phosphatidylserine. Hum.Psychopharmacol. 2007;22(4):199-210.

Kleijnen J, Knipschild P. Ginkgo biloba for cerebral insufficiency. Br J Clin Pharmacol. 1992 34:352-8.

Kurz A, Van Baelen B. Ginkgo biloba compared with cholinesterase inhibitors in the treatment of dementia: a review based on meta-analyses by the cochrane collaboration. Dement Geriatr Cogn Disord. 2004 18:217-26.

Laws, K. R. et al. Is Ginkgo biloba a cognitive enhancer in healthy individuals? A meta-analysis. Hum.Psychopharmacol. 2012;27(6):527-533.

Lee, J., Sohn, S. W., and Kee, C. Effect of Ginkgo biloba Extract on Visual Field Progression in Normal Tension Glaucoma. J Glaucoma. 5-16-2012.

Mix JA, Crews WD. A double-blind, placebo-controlled, randomized trial of Ginkgo biloba extract EGb 761 in a sample of cognitively intact older adults: neuropsychological findings. Hum Psychopharmacol 2002;17:267-277.

Oken BS, Storzbach DM, Kaye JA. The efficacy of Ginkgo biloba on cognitive function in Alzheimer disease. Arch Neurol. 1998 55:1409-15.

Pittler MH, Ernst E. Ginkgo biloba extract for the treatment of intermittent claudication: a meta-analysis of randomized trials. Am J Med. 2000 108:276-81.

Quaranta L .et al. Effect of Ginkgo biloba extract on preexisting visual field damage in normal tension glaucoma. Ophthalmology 2003;110:359-62.

Rejali D, Sivakumar A, Balaji N. Ginkgo biloba does not benefit patients with tinnitus: a randomized placebo-controlled double-blind trial and meta-analysis of randomized trials. Clin Otolaryngol Allied Sci. 2004 29:226-31.

Wesnes KA et al. The memory enhancing effects of a Ginkgo biloba/Panax ginseng combination in healthy middle-aged volunteers. Psychopharmacology (Berl) 2000;152:353-61.

Woelk H et al. Ginkgo biloba special extract EGb 761 in generalized anxiety disorder and adjustment disorder with anxious mood: a randomized, double-blind, placebo-controlled trial. J Psychiatr Res 2007;41:472-80.

Zhang, W. F., Tan, Y. L., Zhang, X. Y., Chan, R. C., Wu, H. R., and Zhou, D. F. Extract of Ginkgo biloba treatment for tardive dyskinesia in schizophrenia: a randomized, double-blind, placebo-controlled trial. J Clin Psychiatry 2011;72(5):615-621. 

Cet article doit être considéré comme une information et non comme une consultation médicale qui relève, stricto sensu d’une relation individuelle avec un professionnel patenté et selon les règles en vigueur dans le pays. Nous n’assumons aucune responsabilité sur les conséquences liées à l’utilisation de ces renseignements.