Démence

Cas pratiques

Une personne âgée souffre d’une démence depuis à peu près huit ans.

Cette démence est venue se greffer sur une insuffisance rénale chronique diagnostiquée quelques années plus tôt, entraînant une aggravation de son état physique et psychique, sans oublier le retentissement sur l’équilibre familial global.

Le début de ce syndrome semble remonter vers 1993 et a été marqué par l’apparition de troubles de la mémoire récente avec des difficultés à retrouver l’emplacement des objets familiers (ustensiles de cuisine…), le tout évoluant de manière progressive.

Ces symptômes se sont aggravés avec l’apparition des troubles de la reconnaissance des personnes familières, associés à des troubles psychiatriques tels que des hallucinations visuelles et tactiles, un délire de persécution, une désorientation temporelle et spatiale, des accès dépressifs, et des troubles du sommeil avec une inversion du cycle nycthéméral.

La prise en charge thérapeutique de ma mère durant toute l’évolution a été multidisciplinaire (neurologique, psychiatrique, et néphrologique).

Des traitements aux anxiolytiquesneuroleptiques, et antidépresseurs ont été appliqués suivant la progression de la démence, mais sans amélioration durable.

Un électroencéphalogramme a été fait en 2000 et en 2002 et a conclu à une souffrance cérébrale diffuse.

Un scanner cérébral a été fait à deux reprises (2000 et 2002) concluant à une atrophie cortico sous-corticale.

Plusieurs examens complémentaires ont été faits dans le but d’éliminer une affection organique, à savoir: une hypothyroïdie, une syphilis, des étiologies toxiques, carentielles et neurochirurgicales.

Les neurologues ont retenu très probablement une étiologie en rapport avec son insuffisance rénale chronique: encéphalopathie métabolique d’origine urémique. Cependant, compte-tenu de l’irréversibilité de la démence après les dialyses péritonéales, avec chute des taux d’urée et de créatinémie, cette suspicion étiologique a été écartée.

Cette dame est dans un état grabataire, avec une impotence fonctionnelle des membres supérieurs et l’apparition récente de gémissements et d’ulcère gastrique de stress confirmée par une fibroscopie digestive.

Etant donné son état, quelle peut être sa prise en charge ?


Réponse

Il semble bien que les explorations diagnostiques ont été complètes et bien faites. Malheureusement, dans ces conditions, seuls des soins de nursing et de maternage peuvent être faits. L’accompagnement de ce type de patients nécessite bien souvent une prise en charge en institution gérontologique où la douleur peut être évaluée, suivie, et soulagée. La famille est en partie protégée du risque d’épuisement psychique et somatique.

Par ailleurs, il semble important qu’une réflexion éthique puisse être approfondie pour donner du sens aux actes mis en oeuvre.

Nous vous invitons à consulter l’article du Dr Jacqueline ZINETTI, Psychiatre, Chef du Service de Psychogériatrie de l’Hôpital BRETONNEAU (PARIS) sur les expressions paradoxales des demandes de la personne démente en fin de vie.

Bibliographie

CHARAZAC P.M.,La souffrance dans la vie psychique du dément, in la Revue française de psychiatrie et de psychologie médicale, n° 19, juin 1998

GALLARDA T., LOO H., Vieillissement cérébral et hypofrontalité, in la Revue française de psychiatrie et de psychologie médicale, n°34, janvier 2000

VERNY M., Diagnostic des démences en dehors de la démence de type Alzheimer ?, in la Revue française de psychiatrie et de psychologie médicale, n°7, avril 1997

LE CALVE S., Au sujet de la vie psychoaffective d’un sujet âgé atteint de démence de type Alzheimer, in la Revue française de psychiatrie et de psychologie médicale, n°42, novembre 2000

Remerciements

Neuromedia remercie:

   – Monsieur Claude-André LEPRESLE, Directeur du Centre de Formation de l’hôpital Bretonneau,
   – le Docteur Jacqueline ZINETTI, psychiatre, Chef du Service de Psychogériatrie de l’Hôpital Bretonneau,
   – le Dr Françoise ESCOUROLLE, gériatre à l’Hôpital Bretonneau pour la réponse apportée à la question.

L’hôpital Bretonneau est spécialisé dans les maladies du grand âge (hospitalisation en gériatrie et en psychogériatrie, hospitalisation de jour, consultations externes, d’hospitalisation à domicile).

Coordonnées:

Hôpital Bretonneau
3, place Jacques Froment
75018 Paris