Les fonctions exécutives

Cerveau




Quel rôle jouent les fonctions exécutives ?

Les fonctions exécutives permettent à une personne de s’adapter à des situations nouvelles (capacité d’adaptation) et de résoudre les problèmes plus ou moins complexes.

Pour résoudre ces problèmes, le sujet doit identifier les étapes nécessaires à la mise en place d’une stratégie, en tenant compte des facteurs environnementaux.

Les fonctions exécutives mettent également en jeu des mécanismes qui permettent d’éliminer des informations qui sont inutiles. (Par exemple, « effacer » de sa tête un numéro de téléphone que l’on vient de composer)

Quelles structures cérébrales sont impliquées dans les fonctions exécutives ?

Les cortex frontal et pariétal, ainsi que certaines structures sous-corticales du système limbique (amygdale, hippocampe) sont impliquées dans les fonctions exécutives.

Des examens de neuro-imagerie, qui permettent de déceler des anomalies dans ces régions, sont souvent utiles lorsqu’un patient présente des troubles comportementaux (ex. agressivité, apathie).

Dans quels cas les fonctions exécutives sont altérées ?

Suite notamment à un traumatisme crânien ou une démence (notamment une démence frontotemporale).

Quand évalue-t-on les fonctions exécutives ?

Lorsqu’un patient présente des troubles comportementaux: apathie, manque d’initiative, indifférence, repli sur soi-même…ou au contraire une désinhibition avec un langage grossier, une euphorie, des familiarités, des attitudes inappropriées et ruptures de consignes (ex il se déshabille, se tient mal à table, urine en public…).

Ces troubles peuvent perturber la mémoire et ont un impact négatif sur les activités de la vie quotidienne.

Comment évalue-t-on les fonctions exécutives ?

A l’aide de tests neuropsychologiques. En voici certains décrits ci-dessous:

Le test de Stroop

Il évalue la capacité d’inhibition du patient (capacité à éliminer les informations non pertinentes). Le patient doit nommer la couleur de l’encre avec laquelle est écrit un nom de couleur différente (cela s’appelle un test d’interférence). Il doit donc faire abstraction du mot.

Exemple: le patient doit dire « vert », « rouge », « jaune », puis « bleu » lorsqu’il voit l’image ci-dessous:

rouge jaune vert rouge

La Batterie Rapide d’Evaluation Frontale

Cette épreuve comprend six épreuves: épreuve de similitudes, de fluidité, de consignes etc.

Par exemple, l’examinateur montre au patient une orange et une pomme et lui dit: de quelle façon sont-ils semblables? (c’est le test de similitude).

Le test des tracés

Le test des tracés (en anglais trail making task) demande de bonnes capacités visuelles et spatiales, une exécution motrice rapide, et bien entendu une lecture correcte des chiffres et des lettres. Dans un premier temps, le sujet doit relier des chiffres dans l’ordre croissant le plus rapidement possible, et dans un second temps relier des chiffres et des lettres en alternance.

Le Wisconsin Card Sorting Test

C’est une test essentiellement de déduction. Le sujet doit trouver un point commun entre 48 cartes présentées par l’examinateur et 4 autres cartes qui diffèrent de par leur couleur et leur forme (ronds, carrés, triangles, etc.). Ces 4 cartes peuvent être par exemple un triangle vert, deux carrés rouges, trois croix noires et quatre cercles bleus. L’examinateur ne donne pas de consigne dans la façon dont le patient doit organiser ses cartes. Il lui dit uniquement par oui ou pas non si le critère (par exemple la forme, la couleur) choisi est le bon.

La mesure principale de cette tâche est le nombre de fois où le patient commet la même erreur (par exemple le patient continue à classer les cartes par couleur alors que l’examinateur a précisé au patient que la couleur n’est pas le critère de sélection). L’examinateur verra si le patient peut annuler une réponse fausse qui lui est devenue routinière.

La tour de Londres

La tour de Londres un test faisant appel à des capacités de planification, avec 12 problèmes de difficulté croissante.

Questionnaires d’évaluation

Différents questionnaires comportementaux peuvent être soumis aux patients tels que l’échelle de dysfonctionnement frontal ou l’inventaire du syndrome dysexécutif comportemental .

* Le syndrome dysexécutif est synonyme de troubles des fonctions exécutives.