Gestion des finances

Tests d'évaluation




De quoi s’agit-il ?

C’est un test qui – au travers de la capacité des personnes âgées à gérer leurs finances personnelles- vise à apprécier leurs capacités mentales, à identifier des capacités amoindries, voire des troubles cognitifs, même légers. 

Les concepteurs de ce test considèrent en effet, que la maîtrise des instruments monétaires et la gestion des finances personnelles constituent une activité cognitive complexe qui met en jeu, le calcul, la mémoire, le jugement …et fait donc davantage appel à des capacités intellectuelles que d’autres activités plus routinières, telles que préparer son repas, exécuter des taches ménagères, faire sa toilette…

Nous présentons ici une formule aménagée et simplifiée de ce test qui ne met en jeu que des connaissances courantes, familières et habituelles que la plupart des adultes ont acquises et pratiquées dans leur vie. 

Nous n’avons donc pas retenu les exercices qui supposent des connaissances techniques avancées, en tout cas moins courantes, qui pourraient en quelque sorte fausser l’appréciation des capacités mentales.

En effet, dans des exercices faisant appel, par exemple à des notions de taux d’intérêt, de placements.., une personne ayant eu une activité de technicien, ouvrier, scientifique, médecin….pourrait apparaître artificiellement désavantagée par rapport à celle qui a travaillé dans la banque, les assurances ou le commerce. La formation et l’expérience antérieures risquent de biaiser l’appréciation stricte de l’état des capacités mentales et son évolution avec l’âge.

Le test proposé ici comprend 8 tâches, avec exercices, relevant de la gestion familière, quotidienne mais présentant toutefois différents niveaux de complexité. Ces tâches sont réparties en 3 domaines d’activités.

L’examinateur donne une note à chacun des exercices selon la cotation indiquée, reprise et extraite du test complet. 
La note globale est obtenue en additionnant les résultats de chaque exercice que l’on peut comparer à la note totale maximale.

Domaine 1 : capacités de base dans la manipulation de la monnaie 
(les opérations doivent porter sur la monnaie du pays de la personne testée et qui lui est familière)

Tâche 1 (8 points): identifier les pièces de monnaie et les billets de banque.

exercice 1

 

Tâche 2 (28 points): indiquer les valeurs monétaires relatives des pièces de monnaie et des billets de banque.

Exercice 1

exercice 2

 

 

 

 

 

 

 

Exercice 2

exercice 3

 

 

 

 

 

 

 

 

Tâche 3 (12 points): calculer correctement le montant total que représente un ensemble de pièces de monnaies et de billets.

 exercice 4

 

Domaine 2 : opérations/transactions au comptant

Tâche 4 (6 points): simuler une transaction sur l’achat d’un article d’épicerie : payer l’achat et vérifier la monnaie rendue.

exercice 6

 

Tâche 5 (7 points): simuler une transaction sur l’achat de 3 articles : payer et vérifier la monnaie rendue.

exercice 7

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Tâche 6 (9 points): à partir d’une somme disponible (donnée par l’examinateur), acheter un ou plusieurs articles : payer et vérifier la monnaie.

Exercice : vous achetez un jus de fruits d’une valeur de 1,25 euro à un distributeur automatique qui vous demande la somme exacte. Vous avez dans votre porte-monnaie les pièces suivantes :

10C_COM10C_COM2C_COM5C_COM5C_COM

 

 

 

20C_COM20C_COM

5C_COM

50C_COM

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Domaine 3 : le paiement par chèque

Tâche 7 (24 points): identifier et expliquer la composition d’un chéquier.

Tâche 8 (30 points): établir un chèque pour payer un achat.

Exemple : Vous achetez 4 livres chez votre libraire, Monsieur Pierre Drieu à Coutances, qui vous remet la facture suivante d’un montant de 177,36 euros.

Vous avez oublié votre chéquier et votre carte de crédit. Monsieur P. Drieu vous propose aimablement (vous êtes un client fidèle…) de payer la facture par chèque au retour à votre domicile à Avranches (France); ce que vous faites : remplissez le chèque ci dessous :

exercice 9

 

 

 

 

 

 

 

Publications

Griffith HR et alii. Impaired financial abilities in mild cognitive impairment. Neurology, 60, 449-457, 2003.

Marson DC et alii. Assessing financial capacity in patients with Alzheimer’s disease. Archives Neurology, 57:877-884, 2000.

Wadley VG et alii. Self- and informant report of financial abilities in patients with Alzheimer’s disease: reliable and valid? Journal of American Geriatrics Society, 51, 1621-1626, 2003.

Solution des exercices

Tâche 1

A : une pièce d’un euro 
B : une pièce de 5 centimes d’euro 
C : une pièce de 20 centimes d’euro 
D : une pièce d’un centime d’euro 
E : un billet de 10 euros 
F : un billet de 100 euros

Tâche 2

Exercice 1 
Il faut 10 pièces de 20 centimes d’euro pour obtenir 2 euros 

Exercice 2 
Il faut 40 billets de 5 euros pour obtenir 200 euros

Tâche 3

Vous avez 227 euros et 94 centimes d’euros dans votre porte-monnaie

Tâche 4

Non; en effet votre boucher vous a rendu 2 euros et 44 centimes, soit un euro de plus (5 € – 2,44 € = 2,56 € alors que la facture s’élève à 3,56 €).

Tâche 5

1. Oui 
2. Oui

Tâche 6

Exercice 1 
Vous devez donner un billet de 5 euros, deux pièces de 2 euros, une pièce de 50 centimes, une pièce de 2 centimes et une pièce de 1 centime pour payer votre facture de 9,53 €. 

Exercice 2 
Vous devez donner une pièce de 50 centimes, deux pièces de 20 centimes, deux pièces de 10 centimes et trois de 5 centimes pour payer votre jus de fruit à 1,25 €.

Tâche 7

Un chèque est un moyen de paiement sans manipulation de pièces et de billets de banque. Il se traduit par un débit sur le compte de celui qui  » fait  » (rédige, établit) le chèque (appelé le « tireur » : celui qui « tire un chèque sur sa banque ») 

On dit aussi que c’est un « ordre » à sa banque de payer telle somme à telle personne ou société ou association… 

Il comprend donc 5 indications, avec *** ou ** ou * selon son importance : 

1°) *** la somme que l’on doit payer; indiquée en lettres et en chiffres 
– en toutes lettres (centimes compris) inscrites à la suite de la mention « payez contre ce chèque »…………… 
Il est recommandé de faire précéder la somme écrite de // et de la faire suivre d’un trait continu (ceci afin d’éviter toute modification frauduleuse)
– en chiffres ,confirmant évidemment la même somme, généralement dans un cartouche (un signe // précédant est aussi conseillé). Veiller aussi à la ponctuation en usage avant les centimes (, ou . selon l’usage). 

2°) ** le « Bénéficiaire » à qui vous devez cette somme et que vous voulez payer, indiqué en toutes lettres (ou en initiales parfois pour les entreprises et autres personnes morales) à la suite de la mention « à ». 
Il est également conseillé de faire suivre d’un trait continu assez long. 

3°) ** la date de l’établissement du chèque; 

4°) * le lieu où le chèque est établi; 

5°) *** votre signature la plus soignée et la plus constante possible. 

La mention « chèque non endossable » aujourd’hui généralisée indique que ce chèque ne pourra être perçu que par le bénéficiaire indiqué qui ne pourra donc pas à son tour le transmettre à un autre bénéficiaire (pratique régulière assez fréquente autrefois).

Tâche 8

 exercice 9bis