Coenzyme Q10

Nutrition

Définition

Coenzyme Q10 (CoQ10), aussi connu sous le nom d’ubiquinone, est une provitamine (une substance convertie en vitamine) produite par l’organisme. Elle a une structure chimique semblable à la vitamine K.

Elle est présente en petites quantités dans les aliments, notamment la viande (les abats), le poisson à chair grasse (ex saumon), les fruits de mer et les céréales complètes.

On la retrouve essentiellement dans les mitochondries, un petit organe de la cellule qui produit de l’énergie.

Ceci explique pourquoi nous la retrouvons en grande quantité dans des tissus qui ont un grand besoin d’énergie : le cœur, le foie et les reins.

Une carence des niveaux de CoQ10 a été observée chez les personnes souffrant de certaines maladies telles que la maladie de Parkinson, l’insuffisance cardiaque congestive ou certaines maladies musculaires.

CoQ10 est utilisée comme supplément alimentaire pour fournir de l’énergie aux cellules à partir des glucides et des lipides.

Comment fonctionne la co-enzyme Q10 ?

Elle agit comme un antioxydant, c’est-à-dire qu’elle bloque les effets toxiques des radicaux libres, et protège les mitochondries présentes dans les cellules. Un dérèglement des mitochondries est observé dans maladies associées au vieillissement : maladie de Parkinson, dégénérescence maculaire, neuropathie diabétique, hypertension, infarctus du myocarde, ischémique cardiaque.

 

Efficacité clinique

Carence en coenzyme Q10. Sa prise  (150 mg par jour) semble améliorer les symptômes liés à cette carence (affaiblissement, fatigue…).

Maladie de Parkinson. La maladie de Parkinson se caractérise par une akinésie, un tremblement de repos et une rigidité. Elle touche environ 3% de la population après 65 ans.

Certaines études montrent qu’un supplément de coenzyme Q10 (300-2400 mg/jour) pourrait ralentir le déclin fonctionnel des personnes atteintes de la maladie de Parkinson, au stade précoce de la maladie. Son efficacité (à une dose de 1200 mg/jour) sur les activité de la vie quotidienne dépend de la durée du traitement qui doit être d’un moins 16 mois. Cette efficacité n’est cependant pas observée au stade intermédiaire de la maladie.

Dégénérescence maculaire liée à l’âge. La prise par voie orale d’un produit comprenant du coenzyme Q10, de l’acétyl-L-carnitine et des acides gras omégas 3 semble améliorer la vision chez les personnes atteintes d’une dégénérescence maculaire liée à l’âge.

Insuffisance cardiaque congestive. Il est possible que l’insuffisance cardiaque soit liée à de faibles niveaux de coenzyme Q10. Combinée à certains médicaments, Elle (100 mg/jour) pourrait être bénéfique chez les patients souffrant d’insuffisance cardiaque congestive, alors qu’elle n’a aucune efficace lorsqu’elle est utilisée seule.

Diabète. Les effets bénéfiques de la coenzyme Q10 sur le taux de glucose sanguin sont sujets à caution. En revanche, des études ont rapporté que la coenzyme Q10 diminue la lésion des nerfs et les douleurs qui accompagnent la neuropathie chez les personnes diabétiques.

Hypertension artérielle. La majorité des études montrent que la prise de coenzyme Q10 (100-200 mg/jour) seule ou en association avec d’autres médicaments pour traiter l’hypertension semble aider à réduire la pression artérielle. Toutefois, une petite étude suggère que la prise de coenzyme Q10 par voie orale peut ne pas réduire la pression artérielle chez les personnes atteintes du syndrome métabolique.

Crise cardiaque. Sa prise – dans les 72 heures suivant une crise cardiaque et pendant un an – pourrait réduire le risque d’une autre crise cardiaque.

Maladie de La Peyronie. La prise de coenzyme Q10 améliore la fonction érectile chez les hommes atteints de la maladie de La Peyronie.

Encéphalomyopathie mitochondriale. La prise de co-enzyme Q10 (jusqu’à 3 g/jour) pourrait réduire les symptômes liés aux encéphalomyopathies mitochondriales. L’effet optimal semble se produire au bout de six mois.

La co-enzyme Q10 ne semble pas efficace dans le traitement des symptômes associés aux maladies suivantes :

  • Maladie de Huntington
  • La maladie d’Alzheimer (fonction cognitive).
  • Sclérose latérale amyotrophique
  • Hypercholestérolémie

 Où en acheter la co-enzyme Q10 ?


Co-enzyme Q10

Pureté garantie (obtenue par fermentation naturelle)

Vitamine antioxydante pour le bon fonctionnement de l’organisme.


Posologie

L’administration de la CoQ10 se fait par voie orale et généralement pendant un repas plutôt gras car cela favorise son absorption.

Effets secondaires

Les données cliniques indiquent que la prise orale de CoQ10 (jusqu’à 3 g/jour) semble être relativement sûre et généralement bien tolérée.

Les effets secondaires, qui sont légers, sont les suivants : nausées, diarrhée, dyspepsie, perte d’appétit et éruptions cutanées. L’insomnie et des niveaux élevés d’enzymes hépatiques ont également été rapportés avec de fortes doses.

Il est conseiller de répartir la dose quotidienne totale en plusieurs (2 à 3 fois) prises pour réduire les effets secondaires.

 

Mises en garde/Interactions

Les diabétiques prenant de la CoQ10 doivent surveiller leur glycémie.

Les personnes traitées simultanément avec la CoQ10 et les médicaments/suppléments suivants doivent être surveillées :

  • Bêta-bloquant (les bêta-bloquants peuvent diminuer les niveaux endogènes sanguins de CoQ10).
  • Warfarine (anticoagulant, Coumadin). La coenzyme Q10 diminuerait l’efficacité de la warfarine et accroître le risque de formation de dangereux caillots.
  • Antihypertenseurs. La coenzyme Q10 pourrait réduire la tension artérielle et pourrait provoquer une hypotension si elle est combiné avec un médicament prescrit contre l’hypertension.
  • Oméga-3. La consommation d’oméga-3 pourrait réduire les niveaux sanguins de coenzyme Q10.
  • Bêta-carotène. La coenzyme Q10 pourrait augmenter les effets du bêta-carotène.

 

Références

Berbel-Garcia A et al. Coenzyme Q 10 improves lactic acidosis, strokelike episodes, and epilepsy in a patient with MELAS (mitochondrial myopathy, encephalopathy, lactic acidosis, and strokelike episodes). Clin Neuropharmacol 2004;27:187-91.

Bresolin N et al. Ubidecarenone in the treatment of mitochondrial myopathies: a multi-center double-blind trial. J Neurol Sci 1990;100:70-8.

Chan A et al. Metabolic changes in patients with mitochondrial myopathies and effects of coenzyme Q10 therapy. J Neurol 1998;245:681-5.

Feher, J. et al. Improvement of visual functions and fundus alterations in early age-related macular degeneration treated with a combination of acetyl-L-carnitine, n-3 fatty acids, and coenzyme Q10. Ophthalmologica 2005;219(3):154-166.

Hernandez-Ojeda, J. et al. The effect of ubiquinone in diabetic polyneuropathy: a randomized double-blind placebo-controlled study. J.Diabetes Complications 2012;26(4):352-358.

Ho MJ, Bellusci A, Wright JM. Blood pressure lowering efficacy of coenzyme Q10 for primary hypertension (review). Cochrane Database Syst Rev 2009;(4):CD007435.

Hofman-Bang C et al. Coenzyme Q10 as an adjunctive treatment of congestive heart failure. J Card Fail 1995;1:101-7.

Liu, J. et al. Coenzyme Q10 for Parkinson’s disease. Cochrane Database Syst.Rev. 2011;(12):CD008150.

Morisco C et al. Effect of coenzyme Q10 therapy in patients with congestive heart failure: A long-term, multicenter, randomized study. Clin Investig 1993;71:S134-6.

Shults CW et al. Effects of coenzyme Q10 in early Parkinson disease: evidence of slowing of the functional decline. Arch Neurol 2002;59:1541-50.

Sobreira C et al. Mitochondrial encephalomyopathy with coenzyme Q10 deficiency. Neurology 1997;48:1238-43.

Storch A et al. German Coenzyme Q(10) Study Group. Randomized, double-blind, placebo-controlled trial on symptomatic effects of coenzyme Q(10) in Parkinson disease. Arch Neurol. 2007 64:938-44.

The NINDS NET-PD Investigators. A randomized clinical trial of coenzyme Q10 and GPI-1485 in early Parkinson disease. Neurology. 2007 Jan 2;68(1):20-8.

Cet article doit être considéré comme une information et non comme une consultation médicale qui relève, stricto sensu d’une relation individuelle avec un professionnel patenté et selon les règles en vigueur dans le pays. Nous n’assumons aucune responsabilité sur les conséquences liées à l’utilisation de ces renseignements.Pour de plus amples informations sur ce médicament, veuillez contacter votre médecin ou votre pharmacien.