L’hormonothérapie bénéfique pour le cerveau ?

Bénéfices des arts martiaux

Un traumatisme crânien peut augmenter le risque de démence

Un mauvais sommeil affecte-t-il la mémoire ?

Un mauvais sommeil augmente t-il le risque d’Alzheimer ?

L’acide gamma-hydroxybutyrique

Vitamine D : modifie-t-elle le risque de chutes ?

Infolettre de novembre 2021

Infolettre d’octobre

L’état de stress post-traumatique

La mesure de sauvegarde de justice

Questions/réponses sur Alzheimer

Vos questions

«Un patient Alzheimer peut-il voyager ?»Voir la réponse »

Il est nécessaire de prendre certaines précautions d’autant plus nécessaires que le comportement du malade parait sensible aux émotions provoquées par l’environnement dans l’aéroport et l’avion.

Il est plutôt conseillé :

  • d’éviter l’avion à tout patient Alzheimer qui en avait une peur irraisonnée ;
  • de se méfier d’un patient Alzheimer qui éprouvait à chaque vol une crainte ou une angoisse ;
  • d’empêcher un patient Alzheimer qui par le passé n’aurait jamais pris l’avion moyen-long courier ;
  • d’éviter un transport aérien à un patient Alzheimer au stade sévère présentant des troubles psychologiques et comportementaux sans l’assistance d’un accompagnateur bien formé.

 

«Lequel des symptômes suivants est caractéristique de la psychose associée à la maladie de Parkinson ?»Voir la réponse »

  1. Amnésie
  2. Aphasie
  3. Hallucinations auditives
  4. Hallucinations visuelles

 

Réponse ci-dessous

 

 

 

 

 

 

 

 

 

4. Hallucinations visuelles

Les symptômes psychotiques sont en moyenne rapportés plus de 10 ans après le diagnostic initial.

La psychose dans la maladie de Parkinson se manifeste le plus souvent par des hallucinations visuelles, qui peuvent se produire à tout moment de la journée, même si elles sont fréquemment rapportées en fin de soirée pendant les périodes de faible stimulation. Les hallucinations visuelles concernent généralement des personnes ou des animaux, mais peuvent également représenter des objets inanimés. Elles durent généralement de quelques secondes à quelques minutes et se produisent à une fréquence au moins hebdomadaire.

Les hallucinations auditives sont généralement accompagnées d’hallucinations visuelles. Elles sont moins fréquentes dans la psychose associée à la maladie de Parkinson que dans la schizophrénie, et incluent généralement des chuchotements ou de la musique plutôt que des voix menaçantes (contrairement à la schizophrénie).

D’autres phénomènes tels que l’état confusionnel aigü ont été rapportés dans la littérature scientifique, ainsi que des « hallucinations de présence » (sentiment d’avoir une personne ou un animal à proximité) ou des « hallucinations de passage » (apparition d’images ou d’ombres fugitives qui sont vues dans la périphérie du champ visuel d’un patient).

Les troubles délirants et la désorganisation de la pensée sont également observés dans la psychose, mais dans une moindre mesure.

Enfin, les idées paranoïaques impliquant l’infidélité conjugale sont aussi fréquentes, ainsi que la mégalomanie et le délire de persécution.