Ile d’Okinawa ou l’île des centenaires

Qu’est-ce-qu’un neurotransmetteur ?

Qu’est-ce-que le système limbique ?

Comment fonctionne le neurone ?

Les antalgiques plus nocifs chez les personnes atteintes d’Alzheimer

Les fugues dans la maladie d’Alzheimer

Alzheimer : les activités de loisirs diminuent la tension artérielle chez les aidants

L’anesthésie favorise t-elle les troubles cognitifs ?

Les bienfaits de l’huile de noix de coco

Hyperthermie : les personnes âgées à risque

Maladie cardiovasculaire : la dépression augmente le risque

Alzheimer : l’interaction sociale améliore le bien-être

Vos questions

«Laquelle des techniques de neuroimagerie est appropriée dans l’évaluation des patients atteints de la maladie d’Alzheimer ?»Voir la réponse »

Tomodensitométrie (scanner X)

Électroencéphalographie

Tomographie par émission de positon (TEP)

Tomographie par émission mono-photonique (SPECT) ?

 

Voir la réponse ci-dessous

 

 

 

 

 

Tomodensitométrie (scanner X)

Les techniques de neuroimagerie qui permettent de visualiser la structure du cerveau (scanner, imagerie par résonnance magnétique) sont appropriées dans l’évaluation initiale des patients atteints de démence, afin de détecter des lésions qui peuvent entraîner des troubles cognitifs (par exemple accident vasculaire cérébral, lésions de petits vaisseaux, tumeur).

Les études d’imagerie sont particulièrement importantes pour exclure des causes potentiellement traitables de déclin cognitif telles que l’hématome sous-dural chronique ou l’hydrocéphalie à pression normale.

La TEP ou le SPECT ne sont pas recommandées pour des examens de routine chez des patients Alzheimer. L’électroencéphalographie est utile lorsque l’on soupçonne la maladie de CreutzfeldtJakob ou d’autres maladies virales liées au prion.

«Quels sont les signes caractéristiques de la maladie d’Alzheimer apparaissant dans le cerveau?»Voir la réponse »

A l’autopsie, le neuropathologiste décèle deux types de lésions neuroanatomiques appelées plaques séniles et dégénérescences neurofibrillaires. Ces anomalies sont également présentes dans le cerveau de personnes saines, mais en moins grande quantité. Les plaques séniles amyloïdes sont formées de dépôts d’une protéine appelée amyloïde. Les dégénérescences neurofibrillaires sont des altérations de la structure des neurones, provoquées par une forme anormale d’une protéine appelée tau et impliquée dans le transport de molécules nécessaires à la vie du neurone.