Leucopathie vasculaire

Dictionnaire

La leucopathie vasculaire est une atteinte neurologique, se traduisant par des problèmes d’irrigation du cerveau. Ce dernier est alors mal irrigué par les  artérioles et les capillaires.

L’atteinte neurologique se caractérise plus précisément par une lésion de la substance blanche (du grec leuco = blanc et pathos = maladie).

La substance blanche est une partie du tissu nerveux composée des axones. Ces axones sont les prolongements des neurones et permettent le passage de l’information par la propagation de l’influx nerveux. Ils sont entourés d’une gaine de myéline, une sorte de couche de lipides (cholestérol, phospholipides, glycolipides).

Axone entouré d’une gaine de myéline. Cette gaine est endommagée dans la leucopathie vasculaire

Il existe plusieurs maladies caractérisées par des dommages de la substance blanche:

  1. La sclérose en plaques, maladie au cours de laquelle est détruite par une neuro-inflammation, provoquant notamment des troubles visuels et moteurs.
  2. Une leucodystrophie, maladie génétique rare avec perte de myéline.
  3. Une leucoaraïose, accompagnée également d’une neuro-inflammation.

  4. La maladie d’Alzheimer, dont les premiers signaux s’accompagneraient également d’anomalies de la substance blanche.

Les examens d’imagerie cérébrale (IRM, scanner) permettent de mettre en évidence les leucopathies. Ces leucopathies se traduisent alors par des lacunes (petites cavités qui reflètent des lésions du système nerveux central), des petits saignements et un dommage des capsules externes de la substance blanche.

Les leucopathies touchent en général les personnes présentant des facteurs de risque vasculaire (avec un risque de démence vasculaire), ayant des problèmes cardio-vasculaires ou souffrant athérosclérose. Ce sont par exemple des personnes diabétiques, hypertendues et souffrant d’hypercholestérolémie.




Il peut arriver que des individus exempts de toute maladies décrites ci-dessous et âgées de moins de 50 ans présentent une leucopathie. Dans ce cas, le diagnostic s’orientera vers une maladie génétique de type leucodystrophie, également appelé leuco-encéphalopathie génétique et qui regroupe des maladies héréditaires caractérisées par une affection de la substance blanche.

Dommages de la substance blanche apparaissant sous la forme de tâches noires sur une coupe horizontale d’un cerveau de patient. Ces atteintes sont visualisées par la technique d’IRM.

Lésions modérées de la substance blanche sur une coupe horizontale d’un cerveau. Cette fois-ci la technique d’IRM permet de visualiser ces lésions sous la forme de tâches blancs.