Acide alpha-lipoique

Nutrition


Anastore.com
L’acide alpha-lipoïque est un antioxydant dont sa structure chimique est similaire à la vitamine.  Cet acide est également fabriqué en laboratoire à des fins médicinales.

On la retrouve également dans la levure, le foie, les reins, les épinards, les brocolis et les pommes de terre.

L’acide alpha-lipoïque préviendrait les dommages cellulaires et pourrait restaurer les niveaux vitamines E C.

L’acide alpha-lipoïque est utilisé pour métaboliser les glucides et produire de l’énergie pour les organes du corps.

L’acide alpha-lipoïque semble fonctionner comme un antioxydant, en favorisant notamment l’action de la synthèse d’un autre oxydant appelé glutathion. Cette action antioxydant permet de protéger les cellules des radicaux libres et par conséquent des effets néfastes du vieillissement.

 

Efficacité

  • Cicatrisation des plaies. Certaines études suggèrent que la prise de 300 mg d’un produit spécifique d’acide alpha-lipoïque une fois avant et une fois après l’oxygénothérapie pendant 14-30 jours réduit la zone périphérique de la plaie chez les personnes présentant des ulcères.
  • Douleurs neuropathiques diabétiques. La prise d’acide alpha-lipoïque par voie orale semble réduire les symptômes (brûlures, douleurs, engourdissements des jambes et bras) des personnes diabétiques.
  • Perte de poids. Les études suggèrent que la prise d’acide alpha-lipoïque (1,8 g par jour pendant 20 semaines) réduit le poids chez les personnes en surcharge pondérale. Grâce à l’activation d’une enzyme appelée AMP-kinase, l’acide alpha-lipoïque favorise la diminution du taux de graisse et donc la perte de poids.

Certaines personnes utilisent l’acide alpha-lipoïque pour traiter les troubles de mémoire, la fatigue chronique, les maladies hépatiques et cardiovasculaires ainsi que la maladie de Lyme.

L’acide alpha-lipoïque est également utilisé pour traiter les troubles de la vue, associés au dommage à la rétine, à la cataracte, au glaucome et à la maladie de Wilson.

 

Mises en garde

Grossesse et allaitement : Les connaissances sont insuffisantes quant à l’utilisation de l’acide alpha-lipoïque pendant la grossesse et l’allaitement.

Diabète : L’acide alpha-lipoïque peut réduire la glycémie.

Consommation excessive d’alcool : L’alcool peut réduire la quantité de thiamine (vitamine B1) dans l’organisme. La prise d’acide alpha-lipoïque chez les personnes carencées en thiamine pourrait provoquer de graves problèmes de santé.

Maladie thyroïdienne : L’acide alpha-lipoïque pourrait interférer avec les traitements modifiant les niveaux d’hormones thyroïdiennes.

 

Références

Ansar H., Mazloom Z., Kazemi F., Hejazi N. Effect of alpha-lipoic acid on blood glucose, insulin resistance and glutathione peroxidase of type 2 diabetic patients. Saudi Med J 2011;32(6):584-588.

Chang J. W., Lee E. K., Kim T. H., Min W. K., Chun S., Lee K. U., Kim S. B., Park J. S. Effects of alpha-lipoic acid on the plasma levels of asymmetric dimethylarginine in diabetic end-stage renal disease patients on hemodialysis: a pilot study. Am J Nephrol 2007;27(1):70-74.

Khabbazi T., Mahdavi R., Safa J., Pour-Abdollahi P. Effects of alpha-lipoic acid supplementation on inflammation, oxidative stress, and serum lipid profile levels in patients with end-stage renal disease on hemodialysis. J Ren Nutr 2012;22(2):244-250.

Zhang Y., Han P., Wu N., He B., Lu Y., Li S., Liu Y., Zhao S., Liu L., Li Y. Amelioration of lipid abnormalities by a-lipoic acid through antioxidative and anti-inflammatory effects. Obesity (Silver Spring) 2011;19(8):1647-1653.

Ziegler D., Ametov A., Barinov A., Dyck P. J., Gurieva I., Low P. A., Munzel U., Yakhno N., Raz I., Novosadova M., Maus J., Samigullin, R. Oral treatment with alpha-lipoic acid improves symptomatic diabetic polyneuropathy: the SYDNEY 2 trial. Diabetes Care 2006;29(11):2365-2370.