Autonomie (démence)

Actualités

Le Disability Assessment for Dementia© (DAD©) est une échelle qui évalue les activités de base de la vie quotidienne chez une personne atteinte de démence.



Chaque activité selon l’échelle DAD© est subdivisée en tenant compte de la capacité d’initiation, d’organisation et de la réalisation effective de l’activité en totale autonomie.
Elle permet ainsi d’explorer de manière concrète les effets des troubles de la mémoire accompagnent le syndrome dysexécutif et de dépister certains symptômes psychologiques et comportementaux.




La DAD©, validée à 40 items, évalue cinq activités de base et cinq activités instrumentales de la vie quotidienne selon la subdivision suivante :

  1. « initiation » (le patient prend seul l’initiative de…) : score maximum de 13 ;
  2. « organisation » (il planifie, organise l’activité de…) : score maximum de dix ;
  3. « action efficace » (l’activité est effectuée avec efficacité…) : score maximum de 17.

Son utilisation est simple et rapide (10 à 15 minutes).

Elle s’adresse de principe à un soignant qui doit pour cela interroger le proche sur les activités du malade qui ont été réalisées durant les 2 semaines avant l’entretien.

Le soignent évalue ce que fait effectivement le patient (sans aucune aide) et non ce qu’il pourrait faire.

L’échelle

L’aidant doit répondre « oui », « non » ou « non-applicable » à la question suivante du soignant « Au cours de ces deux dernières semaines, est-ce que le patient, sans aide, ni rappel, … ? » :

  • a réalisé cette activité au moins une fois au cours de ces deux dernières semaines sans assistance ni rappel;
  • n’a pas réalisé l’activité ou l’a réalisée avec de l’aide;
  •  n’a jamais réalisé cette activité auparavant ou n’a jamais eu l’opportunité de la réaliser au cours de ces deux dernières semaines.

Cotation

Plus le score global « oui » est élevé, plus le patient est autonome.

Plus le score global « non » est élevé, plus le patient est dépendant.

Avantages de l’échelle DAD©

Elle a une excellente fiabilité.

Elle décèle une fragilité ou une amélioration sous l’effet d’un traitement.

Elle est corrélée au score du test du mini-examen de l’état mental et de l’échelle de détérioration globale de Reisberg.

Le proche peut déterminer si la personne souffrant d’une maladie d’Alzheimer peut toujours accomplir une tâche.

Source: Gelinas I. et coll. Development of a functional measure for persons with Alzheimer’s disease : the Disability Assessment for Dementia. Am J. Occup Ther. 1999, 53, : 471-483