AVC et rééducation

Actualités

L’AVC doit être suivi par une rééducation motrice le plus tôt possible, recommande la Haute autorité de santé (HAS), une autorité indépendante française chargée de définir les bonnes pratiques en matière de santé.
« La mise en place du renforcement musculaire est nécessaire, et travailler sur la rééducation à la marche doit se faire dès que possible », souligne l’organisme, qui dresse la liste des méthodes de rééducation motrice, en fonction des trois « phases » de prise en charge (phase « aiguë » jusqu’à 14 jours après l’AVC, phase « subaiguë » de 14 jours à 6 mois après l’AVC et phase « chronique » ensuite).

Sommaire

  • Peg the Mole : une application pour traiter les victimes d’AVC.
  • AVC : la stimulation électrique cérébrale pour aider les patients à récupérer.
  • AVC : un gant intelligent pour la rééducation des patients
  • REAplan : un robot médical pour favoriser la rééducation des patients victimes d’AVC.

 

Peg the Mole : une application pour traiter les victimes d’AVC.

Avril 2017. Une application pour iPad (Peg the Mole) a été développée pour aider au rétablissement de victimes d’accident vasculaire cérébral (AVC) chez eux plutôt qu’à l’hôpital.

Peg the Mole a été conçue par des chercheurs canadiens (Université Acadia, Nouvelle-Écosse) pour traiter la négligence spatiale unilatérale, un trouble neurologique commun causé par un AVC.

Ainsi, une personne atteinte d’une lésion du cortex du lobe pariétal de l’hémisphère droit a la capacité de voir, mais néglige ce qui se passe de son côté gauche.

Les gens qui en souffrent ne peuvent évidemment pas conduire et des actions faciles comme traverser la rue peuvent devenir très dangereuses, selon elle.

 

AVC : la stimulation électrique cérébrale pour aider les patients à récupérer.

Améliorer la récupération de victimes d’un accident vasculaire cérébral grâce à des stimulations électriques c’est ce sur quoi travaillent des chercheurs de l’université d’Oxford. Et ils auraient fait un premier pas vers des traitements.

La petite étude a porté sur 24 volontaires dont l’AVC avait réduit la motricité des membres supérieurs. Le groupe a été divisé en deux. Les deux groupes ont été soumis à une physiothérapie intense de neuf jours et tous les patients étaient équipés d‘électrodes mais seulement un groupe a reçu des stimulations électriques.

Lire l’article complet sur Euronews.com

 

AVC : un gant intelligent pour la rééducation des patients. Janvier 2016. Un jeune diplômé d’un MBA (Darden School of Business, États-Unis), a mis au point un gant intelligent (baptisé Rapael Intelligent Glove) destiné à améliorer la prise en charge des malades ayant été victimes d’un AVC.

Ces patient peuvent porter ce gant à l’occasion de leurs activités quotidiennes : verser de l’eau dans un verre, lancer une balle, ouvrir une porte de frigidaire etc.

gant_electriqueLa personne a également la possibilité d’effectuer des séances de rééducation virtuelle à l’aide du gant. Un moniteur de surveillance conecté au gant peut analyser les résultats et ajuster la difficulté des tâches. Les résultats sont envoyés à une équipe médicale qui procède à une évaluation globale en présence du patient. Hoyoung Ban,  à l’origine de cette invention, souhaite le commercialiser pour les soins à domicile en 2016, par le biais de sa société Neofect.

En 2014, des chercheurs allemands (Ruhr-Universität Bochum) avaient déjà mis au point un gant qui permet une meilleure rééducation des patients victimes d’AVC, en améliorant leur perception tactile et leurs fonctions motrices. Ce gant émet de légers signaux électriques qui stimulent les fibres nerveuses reliant la main au cerveau. Les patients ont une meilleure perception tactile de leurs doigts. Les séances durent de 45 à 60 minutes par jour, 5 jours par semaine, sur une période d’au moins un an. Elles ne demandent pas d’attention particulière et peuvent donc être entreprises en pratiquant une autre activité (marche, lecture etc.). Source: Hubert R. Dinse and Martin Tegenthoff. Brain stimulation at your fingertips. Rubin, février 2014.


REAplan : un robot médical pour favoriser la rééducation des patients victimes d’AVC.
 Novembre 2015. Un robot médical (REAplan) a été développé par une start-up belge (Axinesis, Université catholique de Louvain-la-Neuve) pour faciliter la récupération de la motricité des membres supérieurs. Il est particulièrement destiné aux personnes victimes d’un accident vasculaire cérébral (AVC).
Il se fonde sur les propriétés plastiques du cerveau qui permettent aux neurones sains de se réorganiser suite à une lésion du tissu cérébral.

Cette neuroplasticité est provoquée par la répétition de mouvements du bras, ce dernier étant mobilisé dans un dispositif d’assistance qui assiste le patient de manière interactive en fonction de ses propres déficiences motrices. Testé avec succès en Belgique, ce nouvel appareil de réadaptation sera bientôt disponible en France.

Lire l’article complet sur faire-face.fr