CDP-choline

Nutrition

Définition

La CDP-choline (syn: citicoline, terme utilisé pour désigner le médicament) est un composé produit normalement par l’organisme. La CDP-choline est un précurseur de la phosphatidylcholine, un des composants lipidiques de la membrane des cellules. Il est soit prescrit soit vendu comme supplément alimentaire sans ordonnance.

Indication

La citicoline est prescrite dans le traitement des accidents vasculaires cérébraux (AVC) d’origine ischémique et dans la phase aiguë des traumatismes crâniens avec troubles de la vigilance.

Efficacité clinique

AVC. Une étude de phase 3 indique que les patients traités avec la citicoline ont un risque réduit de souffrir d’un handicap (en particulier un déficit moteur) trois mois après avoir été victimes d’un AVC (versus le groupe placebo). La citicoline peut être utilisée en combinaison avec un traitement à l’activateur tissulaire du plasminogène (t-PA; le traitement standard des AVC aigus d’origine ischémique). L’efficacité de la citicoline dans le traitement des AVC est contestée par certains cliniciens.

Troubles vasculaires chroniques. Il est possible qu’un traitement à court et moyen terme améliore la mémoire et le comportement des personnes âgées souffrant de troubles vasculaires chroniques incluant des plaintes de mémoire subjectives (cad non validées par des tests neuropsychologiques), un déclin cognitif léger et démence vasculaire d’intensité légère à modérée. En revanche, la CDP-choline n’améliore pas l’attention. Les effets à long terme ne sont pas connus.

Maladie de Parkinson. Puisque la CDP-choline stimule la libération de l’adrénaline et de la dopamine dans le cerveau, il serait possible de l’utiliser comme adjuvant au traitement de la maladie de Parkinson.

Comment la citicoline fonctionne ?

La citicoline est absorbée par le tractus gastro-intestinal et se métabolise dans le sang en choline et cytidine. Les deux métabolites pénètrent par la suite dans le cerveau en traversant la barrière hémato-encéphalique. La choline est ensuite incorporée dans la membrane des neurones.

Les études chez l’animal suggèrent que ces deux métabolites réduisent la mort neuronale provoquée par une ischémie cérébrale selon deux mécanismes proposés:

– En réduisant l’accumulation d’acides gras qui ont une action toxique sur les neurones.

– En resynthétisant la phosphadidylcholine, un des composants lipidiques de la membrane des neurones. Durant l’ischémie, la phosphatidylcholine est détruite et dégradée en acide gras.

Dose

La dose recommandée est de 500 mg/jour par voie orale durant 6 semaines ou 1000 mg/jour par voie intraveineuse pendant 2 semaines. Le traitement à la citicoline doit débuter dans les 24 heures suivant l’AVC ischémique.

Effets secondaires

La molécule est bien tolérée. Quelques effets mineurs ont été rapportés, en particulier sur le système gastro-intestinal.

Publications

Meschia JF, Brott TG. Thrombolysis for acute ischemic stroke: Future directions. J Stroke Cerebrovasc Dis. 2002 11:183-96.

Secades JJ, Lorenzo JL. Citicoline: pharmacological and clinical review, 2006 update. Methods Find Exp Clin Pharmacol. 2006 28 Suppl B:1-56.

Conant R, Schauss AG. Therapeutic applications of citicoline for stroke and cognitive dysfunction in the elderly: a review of the literature. Altern Med Rev. 2004 9:17-31.

Fioravanti M, Yanagi M. Cytidinediphosphocholine (CDP-choline) for cognitive and behavioural disturbances associated with chronic cerebral disorders in the elderly. Cochrane Database Syst Rev. 2005 Apr 18;(2):CD000269.

 

Pour de plus amples informations sur ce médicament, veuillez contacter votre médecin ou votre pharmacien.

Cet article doit être considéré comme une information et un outil de formation et non comme une consultation médicale; laquelle relève, stricto sensu, d’une relation individuelle avec un professionnel patenté et selon les règles en vigueur dans le pays.