Confusion Assessment Method (delire)

Actualités

Le Confusion Assessment Method (CAM) est le principal outil de dépistage des épisodes confusionnels aigus (ou delirium) utilisée en France.

Le Confusion Assessment Method, mis au point en 1990, est un outil diagnostique facilement utilisable par le personnel soignant (qui n’est pas nécessairement un spécialiste) en centre d’accueil ou à l’hôpital.

Néanmoins, un professionnel expérimenté aura plus de facilité d’utiliser cet instrument car la reconnaissance des symptômes du delirium n’est pas aisée. Par exemple, il est plus difficile de déceler des des épisodes confusionnels aigus chez une personne présentant un déficit cognitif, comparée à celle n’ayant aucun trouble cognitif.

L’entretien dure de 5 à 10 minutes.

Il a été conçu en se basant sur les quatre principaux critères (ou symptômes) du delirium décrit dans le manuel de psychiatrie DSM III.

Les critères du Confusion Assessment Method

Critère 1: Début brutal et fluctuation des symptômes pendant la journée

Y a-t-il une dégradation aiguë manifeste de l’état cognitif par rapport à l’état habituel du patient? 
ou

Les anomalies comportementales fluctuent-elles au cours de la journée (par exemple tendance à l’apparition et disparition du trouble ou à l’aggravation et la diminution de la sévérité)? 
– Oui
– Non

Critère 2: Troubles de l’attention

A. Le patient a-t-il a de la peine à se concentrer durant une conversation (par exemple il se distrait ou il perd facilement le fil de la conversation) ? 
– Non
– Parfois, mais de façon légère
– Parfois et de façon marquée
– Incertain

B. Si les troubles sont présents, ont-ils fluctué durant l’entrevue ?
– Oui
– Non
– Incertain
– Ne s’applique pas

C. Décrire les troubles s’ils sont présents

Critère 3: Désorganisation de la pensée

Le patient a-t-il une pensée incohérente (par exemple il a une conversation décousue ou inadaptée, des raisonnements illogiques, des changements imprévisibles de sujet)? 
– Oui
– Non

Critère 4: Altération de la conscience

Comment décririez-vous le niveau de conscience du patient ? 
– Normal (le patient est parfaitement alerte) 
– Vigilant mais avec des troubles (très sensible aux stimuli de l’environnement)
– Léthargique (le patient est endormi mais peut être facilement réveillé)
– Stuporeux (le patient est endormi et peut être difficilement réveillé)
– Comateux
– Incertain

Un diagnostic de delirium est posé si le patient remplit les critères 1 et 2 associés au critère 3 et/ou 4.

La sensibilité de l’échelle est alors de 95 à 100% et sa spécificité de 90 à 95%.

La sensibilité tend à chuter si le test est rempli par un professionnel qui n’a pas l’habitude de travailler avec le Confusion Assessment Method.

Sensibilité d’un test 1 : probabilité que le test donne un résultat positif lorsque la maladie est présente.

Spécificité d’un test 2 : probabilité que le test donne un résultat négatif lorsque la maladie n’est pas présente.

Les autres symptômes du Confusion Assessment Method

Les cinq autres symptômes de l’échelle ne sont pas pris en compte dans le diagnostic du delirium car ils n’améliorent pas la sensibilité et la spécificité du Confusion Assessment Method.

Ces symptômes sont :

1.  Troubles de l’orientation

Exemple : le patient se trompe de lit d’hôpital, pense qu’il est ailleurs qu’à l’hôpital etc.

2.  Troubles mnésiques

Exemple : le patient a du mal à se souvenir de certains événements ayant lieu à l’hôpital.

3.  Troubles de la perception

Exemple : Le patient a des hallucinations.

4.  Agitation psychomotrice ou à l’inverse retard psychomoteur

Exemple : le patient reste dans la même position pendant un long moment.

5.  Perturbation du rythme veille-sommeil

Exemple : le patient présente une somnolence excessive le jour.

Ces symptômes ont tendance à débuter brutalement et à fluctuer pendant la journée.

Source: Inouye et al. Clarifying confusion: the confusion assessment method. A new method for detection of delirium. Ann Intern Med. 1990 Dec 15;113:941-8. Ann Intern Med, 1990; J Am GeriatrSoc, 2006.